Le jeune mis en cause dans l’affaire de l’écoulement de mercure et falsification de billets de banque a été déféré, dimanche, devant le parquet d’Oum El Bouaghi pour les chef d’accusation de faux et usage de faux billets de banque et écoulement d’une matière sensible servant à la fabrication d’explosifs, avons- nous appris de sources policières. Cette affaire, élucidée dans le cadre de la poursuite de la lutte contre toute forme de criminalité en milieu urbain, engagée par les éléments de la Brigade de recherches et d’investigations (BRI) de la Sûreté de wilaya d’Oum El Bouaghi, remonte au 3 avril 2019, lorsqu’ils sont parvenus à neutraliser un individu activant dans l’écoulement de faux billets de banque de la monnaie nationale et du mercure. C’est ainsi que l’exploitation par les enquêteurs d’informations crédibles sur un individu s’apprêtant à écouler une quantité de mercure dans la ville d’Oum El Bouaghi a permis aux éléments de la BRI d’ entamer des investigations approfondies. Ces dernières se sont soldées en fin de compte par l’identification et l’arrestation du mis en cause. Ce dernier se trouvait à bord d’un véhicule de tourisme sillonnant l’un des quartiers du chef-lieu de wilaya. La fouille minutieuse de ce dernier par les éléments de la BRI s’est soldée par la saisie d’un sachet en plastique contenant la somme de 58 000 DA en faux billets et un petit flacon contenant 27,2 grammes de mercure. Enfin, l’écoulement du mercure par le biais des réseaux sociaux (Facebook) pratiqué par le mis en cause a été confirmé par les enquêteurs lors de la poursuite de leurs investigations. n