Mardi, le MC Alger a grillé une carte dans la course au podium. Le Mouloudia a été battu par le NA Hussein-Dey sur la plus petite des marges. Un revers qui compromet les chances de finir dans le «top 3» qu’ouvre le Paradou  AC (39 points) logé à 4 longueurs avec le même nombre de matchs joués (23).

Après avoir battu l’USM Alger dans le « big derby » le 14 mars dernier pour la première  de l’entraîneur Mohamed Mekhazni sur le banc, le Doyen a été surpris par le Nasria avant-hier pour le compte de la 25e journée de la Ligue 1 Mobilis. Ainsi, l’entraîneur intérimaire de Adel Amrouche qui a été confirmé à son poste par la direction, connaît son premier couac avec les « Vert et Rouge ». Un contretemps qui ne semble pas l’inquiéter vraiment tant la prestation de ses poulains n’a pas été catastrophique dans le contenu : « Je pense que les joueurs se sont donnés à fond, ils n’ont rien à se reprocher. N’était le manque d’efficacité, notre équipe aurait pu prétendre à un meilleur résultat. Maintenant, il faut oublier cette rencontre et essayer de se remettre au travail pour préparer nos prochains rendez-vous, à commencer par le match face au MCO », a réagi le nouveau chef de la barre technique mouloudéenne non sans penser que « nous étions supérieurs à notre adversaire sur tous les plans, en seconde période, mais l’efficacité nous a fait défaut. On a eu pas mal d’occasions mais le manque de réussite ne nous a pas permis de revenir dans la partie, mais il faut savoir que le NAHD est une équipe difficile à manier sur ses bases ».

Sept matchs pour faire le plein
Aussi, Mekhazni croit que finir dans le « top 3 » reste jouable en dépit de cette défaite infligée par les Nahdistes : « Il est vrai que cette défaite est amère mais il reste des matchs encore à disputer et on pourra terminer la saison sur le podium. On ne peut pas dire que c’est une saison à mettre aux oubliettes, car c’est à la fin du parcours qu’on fait le bilan », juge-t-il optimisme gardé pour soigner une nouvelle saison blanche pour les coéquipiers de Abderrahmane Hachoud. Pour redresser la situation, ses protégés auront 7 rencontres à bien négocier s’ils veulent décrocher un ticket pour une compétition africaine. Probablement la Coupe de la Confédération CAF puisque les Pacistes semblent bien placés pour finir second. Surtout que la JS Kabylie (2e, 40 points n’est qu’à une unité alors que la formation de Hydra compte 2 matchs en moins. Beaucoup de calculs et de probabilités à considérer. Ce qui est sûr, c’est que Chaâl & cie n’ont pas perdu que les trois points contre le NAHD. On a bien peur que le podium se soit définitivement éloigné pour eux. En tout cas, la prochaine explication avec le MC Oran, qui joue pour la survie, sera l’ultime opportunité pour maintenir les chances de décrocher un «pass» pour une épreuve CAF.
Un duel prévu pour le 9 avril prochain à 17h45 en mise à jour de la 22e journée.