Russell Westbrook est devenu le deuxième joueur de l’Histoire à finir un match avec au moins 20 points, 20 rebonds et 20 passes lors de la victoire du Thunder contre les Lakers (119-103). Plus tard dans la soirée, Golden State a sèchement battu Denver (116-102) pour confirmer sa suprématie sur la Conférence Ouest.
Le joueur : Westbrook claque le deuxième 20-20-20 de l’Histoire
Russell Westbrook a beau rendre banals certains des exploits les plus incroyables, il faut reconnaître que les chiffres de cette nuit laissent pantois. Il a repoussé les limites de l’imaginable en compilant 20 points, 20 rebonds et 21 passes contre les Lakers ! Si une telle line de statistique nous scotche, c’est parce que ce n’est arrivé qu’une seule fois en NBA ! C’était évidemment le monstre Wilt Chamberlain qui, en 1968, avait terminé avec 22 points, 25 rebonds et 21 passes. Le meneur d’Oklahoma City a donc encore une fois battu un record en associant son nom à l’une des plus grandes légendes de la ligue. Surtout que cette performance extraordinaire a porté le Thunder vers la victoire contre les Lakers (119-103). Un succès important pour une formation en manque de confiance en ce moment. Oklahoma City a besoin d’enchaîner les belles prestations collectives pour se relancer juste avant les playoffs mais aussi pour s’assurer de ne pas finir à la huitième place. Et donc d’éviter les terribles Warriors au premier tour à l’Ouest. Paul George et ses coéquipiers sont toujours septièmes à égalité avec les Spurs, huitièmes. Pour en revenir à Westbrook, il en passe de boucler sa troisième saison de suite avec un triple-double de moyenne (23 pts, 11,1 rbds et 10,5 pds). Ce qui est évidemment du jamais vu dans l’Histoire de la NBA.

Le match :  Golden State assomme Denver
C’était un choc au sommet entre les deux cadors de la Conférence Ouest cette saison. D’un côté les Warriors, doubles-champions en titre et grands favoris à leur propre succession.
De l’autre les Nuggets, équipe surprise qui a réussi à tenir le cap d’octobre à avril. Les deux formations ont fait la course en tête toute la saison. Et c’est la première place au classement qui était mise en jeu cette nuit. Mais Golden State n’a pas tremblé lors de ce match important. Les joueurs de Steve Kerr l’ont emporté très nettement après avoir compté environ 30 points d’avance. Une domination illustrée par la performance de DeMarcus Cousins. Discret lors des derniers matches, le pivot All-Star a marché sur la raquette adverse et notamment sur Nikola Jokic, le chef de file de Denver. DMC a fini avec 28 points – meilleur marqueur du match – à 12 sur 17 avec aussi 12 rebonds et 5 passes en seulement 29 minutes. Kevin Durant a fait presque aussi fort avec 21 points en 21 minutes. La superstar s’est ensuite faite éjecter par les arbitres après avoir râlé avec trop d’enthousiasme suite à une décision des officiels. Ce succès permet néanmoins aux Warriors de consolider leur première place à l’Ouest. Ils ont désormais un bilan de 52 victoires en 76 matches, contre 51 succès pour les Nuggets. Les équipes ont encore chacune 6 rencontres à disputer.

La statistique :  26 paniers primés pour Houston
C’est une véritable avalanche de trois-points qui a fait exploser la défense des Kings cette nuit. Houston a battu Sacramento (130-105) en arrosant de loin toute la soirée. Pour 26 réussites derrière l’arc (en 61 tentatives, 42%), record de la saison égalé pour les Texans. James Harden en a planté 7 à lui tout seul pour finir avec 36 points et 10 passes décisives. Daniel House Jr et Eric Gordon ont ajouté 19 points chacun. Les Rockets sont proches de sécuriser définitivement la troisième place de la Conférence Ouest.