Le tribunal correctionnel d’El Kala a ordonné, lundi, le transfert vers Alger (Bir Mourad Rais) du patron du groupe ETRHB et ex-président du FCE, Ali Haddad, arrêté par les services des douanes algériennes du poste frontalier d’Oum T’boul, alors qu’il s’apprêtait à se rendre en Tunisie, a-t-on confirmé de source judiciaire. Le concerné, qui a été placé, en fin d’après-midi d’hier dimanche, en garde à vue avant d’être présenté aux environs de 15 heures de cet après-midi devant le magistrat instructeur, sera transféré «incessamment» vers le tribunal de Bir Mourad Rais (Alger) où il aura à répondre des griefs qui lui sont reprochés, à savoir, la non déclaration de devises et présentation de dossier non conforme à la réglementation alors qu’il tentait de se rendre en Tunisie, a-t-on ajouté de même source.
Pour rappel, l’ex président du FCE a été appréhendé, à Oum T’boul, en possession de deux passeports ainsi que la somme de 5.000 euros alors que la législation en matière de change stipule qu’au-delà de 1 000 euros le voyageur est tenu de faire une déclaration à l’entrée et à la sortie des frontières du pays.
En plus de l’infraction à la législation de change, l’auteur présumé, qui a en outre présenté des documents de passages non conformes à la législation, a été transféré dans un premier temps du poste frontalier d’Oum T’boul vers la daira d’El Kala où il a été entendu par les services de la police relevant de cette daïra.