Le wali de Tlemcen Ali Benyaiche a donné, ce samedi, le coup d’envoi officiel de la session de formation au niveau de la nouvelle Ecole nationale des ingénieurs (ENVI) de la ville située à Chetouane. A ce titre, il est prévu 150 places pédagogiques destinées à la formation d’ingénieurs d’Etat de l’administration territoriale en gestion technique et urbaine et 150 autres à l’intention des futurs inspecteurs principaux chargés de l’hygiène, de la salubrité publique et de l’environnement. L’ENVI, dont la capacité d’accueil est de 1 000 places pédagogiques, est appelée également à accueillir des stagiaires africains. Le concours d’entrée à l’ENIV s’est déroulé en deux temps suivant le profil technique, les 10 et 12 décembre 2018. Dans l’allocution de circonstance, le premier responsable de la wilaya a exhorté les ingénieurs stagiaires à oeuvrer, une fois leur formation achevée, pour un projet de ville moderne à la mesure des besoins et des intérêts des citoyens.
Il faut souligner que cette nouvelle école, unique en Algérie, voire en Afrique, a le même statut que l’ENA mais en matière technique, selon le Directeur général de l’ENVI, le Dr Youcef Lakhdar Hamina, ingénieur en techniques urbaines et gestion des villes, docteur d’Etat en aménagement du territoire. Il nous informera que « l’ENVI a une triple mission, à savoir la formation, la recherche et l’expertise », abstraction faite des différents partenariats avec l’étranger. A noter que ladite école devait être inaugurée en février dernier par le ministre de l’Intérieur Noureddine Bedoui.E. H. T.