La pièce théâtrale intitulée «Peinture spéciale», mise en scène par Sofiane Attia, directeur du Théâtre régional d’El Eulma, et produite par la coopérative culturelle Taftika du théâtre et des arts, représentera l’Algérie aux côtés de dix autres pays arabes, au 3e Festival arabe du théâtre professionnel qui se déroulera du 10 au 14 avril prochain au Maroc. La pièce «Peinture spéciale», adaptée du célèbre livre «Le Prince» de Nicolas Machiavel, reflète, avec une pointe sarcastique, une réalité socio-politique à travers l’histoire d’un duo de peintres en bâtiment. D’une durée de 75 minutes et sur un registre comique, la pièce relate le quotidien de deux peintres qui décortiquent les préoccupations sociales et les différentes problèmes du quotidien auxquelles ils sont confrontés, dans des dialogues cocasses où la satire est mise au service d’une analyse lucide des enjeux d’une société en pleine mutation. L’Algérie sera ainsi en compétition, dans l’édition 2019 du Festival, avec neuf autres pays, l’Egypte, la Tunisie, la Libye, le Liban, la Palestine, les Emirats arabes unis, le Qatar, le Yémen et le pays organisateur, le Maroc.
Il est à noter que le thème de la troisième édition est «Le théâtre arabe entre résistance et effondrement». A l’occasion de l’évènement un hommage sera rendu à la brillante artiste marocaine Dounia Boutazout, diplômée de l’Institut supérieur des arts de la scène et titulaire d’un diplôme en journalisme de l’Institut supérieur de journalisme et de communication. En plus d’être journaliste dans différents médias, elle a également dirigé trois pièces de théâtre, dont la dernière, «Mon enfant», a été mise en scène en 2018.
Parmi les spectacles qui seront mis à l’honneur lors du festival figurent la pièce «Mes enfants» du théâtre Ben Sulaiman et «Chabka» de la troupe Orchid à Beni Mellal (Maroc). Au programme de la compétition officielle, la pièce «La dernière heure» de la troupe théâtrale égyptienne El Ghad, «Le mariage sauvage», de la troupe Excellence théâtrale du Btan, de Tunisie. La Palestine entrera quant à elle en compétition avec la pièce «Le café du peuple». Deux pièces marocaines seront programmées en dehors de la compétition, «Moi et mes filles», de la troupe théâtrale My B Art et «Chabka» de la troupe Orchidées de Beni Mellal.
Le jury qui évaluera les représentations en compétition sera composé du Dr. Abdel Fattah Abtani, des artistes Sihem Aztouti, Ahmed Kars du Maroc, de Salim El Mansouri du Qatar et Mohamed Mansour Abdel Latif d’Egypte. Le Festival organisera également une série d’ateliers, qui seront dirigés par des professionnels du quatrième art. L’atelier dédié à «la représentation théâtrale» sera animé par l’artiste et metteur en scène marocain Ayoub Abou El-Nasr. Il y aura aussi un atelier sur «l’écriture dramatique», animé par l’universitaire algérienne Samia Bourmana. Elle parlera notamment, des bases de l’écriture dramatique et l’analyse d’un texte théâtral à travers une lecture analytique exploratoire. n