La sélection nationale senior de cyclisme débutera aujourd’hui les épreuves du tour international cycliste du Rwanda qui s’étalera jusqu’au 3 mars prochain avec la première étape de 112,5 km. Cette 22e édition du Tour du Rwanda est prévue sur un parcours qui débutera et qui se terminera à Kigali.  Il se fera en huit étapes sur une distance totale de 959,1 kilomètres.

Seize (16) équipes, dont l’Algérie, participent à la course dont : 1 WorldTeams, 3 équipes continentales professionnelles, 6 équipes continentales et 6 équipes nationales : l’Algérie, le Kenya, le Cameroun, une équipe de France des moins de 23 ans, l’équipe nationale de l’Érythrée. Une formation UCI World Tour sera également de la partie et il s’agit de l’équipe kazakh d’Astana, habituée dans Grands Tours de la planète. Ce sera sa première sur le continent.
Le Rwanda alignera son équipe nationale et le club Bénédiction. Il y aura aussi des équipes UCI Continentales Pro comme Delko Marseille Provence (France), Direct Energie (France), Novo Nordisk (Etats-Unis) et celles Continentales UCI à savoir Nice Ethiopia, Bai Sicasal (Angola), Dimension Data (Afrique du Sud), Inter Pro (Japon), seront également de la partie.

Compétition relevée
Pour participer à cette compétition continentale, la sélection algérienne s’est envolée vendredi à destination de Kigali via Doha pour participer à cette compétition qui, avec le Tour du Gabon ou Tropicale Amissa Bongo, devient la seconde épreuve cycliste du continent en catégorie 2.1. Bien évidement reconnue par l’UCI. La délégation a été saluée à l’aéroport par M. Khireddine Barbari membre du bureau fédéral qui espère un bon résultat de la part de nos cyclistes bien expérimentés sur les parcours africains. La sélection nationale algérienne est composée de cinq coureurs dirigés par l’entraîneur national M. Cherif Merabet.
Le soigneur Abdenour Kerrar et le mécanicien Kamel Benganif sont également du voyage pour aide les athlètes à être au top de leur forme durant ces huit étapes de ce tour du Rwanda qui s’annonce des plus difficiles au vu de la présence de bon nombre de grands noms du cyclisme continental et mondial. En effet, Azzedine Lagab, Youcef Reguigui, Abderahmane Mansouri, Oussama Cheblaoui et Abderaouf Bengayou savent très bien que ce tour s’annonce aussi difficile que plein de promesses, avec l’objectif de faire bonne figure et gagner le maximum de points pour le classement de l’Africa.

Areruya annonce  la couleur
Et pour lancer la concurrence, le champion continental le Rwandais Joseph Areruya a annoncé que la sélection de l’Érythrée est en mesure de remporter le tournoi avec ses cyclistes expérimentés Merha et Astana. Mais, entre temps, Areruya reconnaît bien que « La compétition est garantie d’être rude ».
Pour rappel, le Rwandais est passé dans les rangs professionnels en France dans l’équipe de Delko-Marseille, depuis sa victoire sur l’édition 2018. Désigné cycliste africain de la saison 2018 par un jury de spécialistes présidé par le quintuple vainqueur du Tour de France, Bernard Hinault, il est le leader de son équipe nationale du Rwanda dans cette édition 2019. Place donc à la première étape d’aujourd’hui qui s’étalera sur un parcours de 112,5 km.

Les huit étapes de cette édition 2019 :
Ce dimanche 24 février, (1ère étape) : Kigali – Kigali 112.5km
25 février (2e étape) :
Kigali – Huye 120.3km
26 février (3e étape) :
Huye – Rubavu 213.1km
27 février, (4e étape) :
Rubavu – Karongi 103km
28 février, (5e étape) :
Karongi – Musanze 138.7km
1er mars, (6e étape) :
Musanze – Nyamata 120.5km
2 mars, (7e étape) :
Nyamata – Kigali 84.2km
3 mars, (8e étape) :
Kigali – Kigali 66.8km