Le Centre hospitalo-universitaire (CHU) Sâadna-Mohamed-Abdelnour de Sétif vient de se doter, pour la première fois, d’un équipement d’imagerie par résonance magnétique (IRM), a-t-on appris de la direction de la santé et de la population de Sétif. L’acquisition de cet équipement très important pour un bassin de près de 5 millions d’habitants a nécessité une enveloppe financière estimée à 15 milliards de centimes. Par ailleurs, cette structure de santé fréquentée par des patients venus de Sétif et de wilayas limitrophes vient de faire l’acquisition d’un nouveau scanner. Un montant de plus de 7 milliards a été dépensé pour acquérir cet appareil, troisième du genre à l’hôpital de Sétif, ajoute notre source. Selon le directeur du CHU de Sétif, Belkadi Nouredine, cette opération qui a nécessité une enveloppe de près de 23 milliards de centimes s’inscrit dans le cadre du plan d’équipement de l’hôpital. « Certains services viennent de se doter des équipements dernier cri. Ces équipements de dernière génération vont faciliter l’accès à une technologie de pointe en matière de diagnostic pour les patients de la wilaya de Sétif et ceux des wilayas voisines. L’acquisition de l’IRM pour la première fois par le CHU et dans toutes les structures de santé publiques de Sétif va épargner aux patients d’aller vers les cliniques privées », a-t-il précisé. Dans le même sillage, le service de l’imagerie s’est renforcé dernièrement par six médecins spécialistes en imagerie médicale, trois médecins hospitalo-universitaires et trois médecins spécialistes dans la santé publique. « Ce service est devenu un véritable pôle de formation et d’enseignement universitaire. Ces équipements vont améliorer la qualité des services offerts aux patients », a-t-il soutenu. Par ailleurs, le chef de service d’imagerie, Babouche Mourad, a, quant à lui, affirmé que la priorité dans l’usage de l’IRM sera donnée aux patients en urgence. « Le staff médical et paramédical a bénéficié d’une formation sur la manipulation de cet équipement médical au Maroc. Aussi, les techniciens, du centre anticancer de Sétif qui dispose d’un IRM vont assurer la formation des manipulateurs de cet appareil du CHU. Les cas urgents vont bénéficier de ce service sans prise d’un rendez-vous. Egalement, la priorité sera donnée aux patients hospitalisés dans les différents services de l’hôpital », a-t-il conclu. n