Plusieurs centaines de citoyens se sont rassemblés après la prière du vendredi à Alger et dans d’autres régions du pays pour appuyer des revendications d’ordre politique. Encadrés par un dispositif sécuritaire renforcé, les manifestants

brandissaient des drapeaux et des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « oui à la justice », « marche pacifique » et « changement et reformes ». L’agence officielle, l’APS, a mentionné que « les manifestants ont également demandé au président sortant de renoncer à sa candidature à un nouveau mandat« .

Plus de détails dans nos prochaines éditions