Le Groupe (DP World) serait intéressé par une prise de parts dans les projets de plateformes logistiques que l’Algérie compte lancer dans le Grand Sud dans la perspective de gagner des marchés africains.

L’information a été donnée hier par l’APS qui cite le P-DG du groupe en marge du salon mondial de l’agro-alimentaire « Gulfood 2019 » à Dubaï. Sultan Ahmed Bin Sulayem, a affirmé hier selon l’agence de presse que son groupe était intéressé pour « élargir ses investissements dans le domaine de création des ports secs en fonction du plan de l’Algérie qui compte réaliser ces plateformes logistiques en vue d’encourager les exportations vers les pays africains ». Devant le ministre algérien du commerce Saïd Djellab, en visite au siège du groupe à Dubaï, le prince et homme d’affaires émirati a exprimé « sa disponibilité à examiner les propositions avec la partie algérienne. « Nous souhaitons élargir nos activités en Algérie à travers l’investissement dans les plateformes logistiques et nous ne nous contentons pas uniquement de la gestion des ports (…), d’autant que la grande dynamique que connait l’économie algérienne nécessite accompagnement par des infrastructures permettant le développement des échanges commerciaux », a-t-il déclaré.
Et d’ajouter « nous disposons de bases logistiques dans plusieurs pays africains tels que Dakar (Sénégal), Bamako (Mali) et Kigali (Rwanda), des pays aux marchés desquels l’Algérie compte accéder, alors nous pensons coopérer avec l’Algérie pour relier les plateformes logistiques avec ces pays à l’effet d’accélérer le flux de marchandise et économiser efforts et argent ». Le groupe DP World active en Algérie depuis des années dans les ports d’Alger et de Jijel. Son intérêt pour les projets de plateformes logistiques dans le sud algérien, s’il vient à se concrétiser, aura des retombées importantes sur les échanges entre l’Algérie et ses partenaires au sein du continent africain.
A propos de sa rencontre avec le numéro 1 de DP World, Said Djellab a indiqué qu’elle avait permis d’examiner plusieurs points, en tête desquels figure les possibilités de coopération avec ce groupe leader dans le monde en matière de plate-formes logistiques et de gestion des ports. Il a ajouté avoir noté « l’intérêt qu’accorde le premier responsable de ce groupe à davantage de coopération avec l’Algérie ». Il a souligné, par ailleurs, que les Emirats Arabes Unis est un partenaire qualitatif et exceptionnel, ajoutant qu’il s’agit d’augmenter plus le volume de partenariat et de promouvoir la coopération au niveau des relations politiques et diplomatiques privilégiées entre les deux pays.