Les festivités marquant la Journée du chahid dans la wilaya d’El Tarf ont été déjà amorcées, dimanche, par de nombreuses inaugurations et des lancements de projets structurants dans les diverses localités de la wilaya. En effet, le premier responsable de la wilaya, entouré des directeurs exécutifs, ainsi que du président d’APW et des autorités locales, s’est rendu successivement dans les communes de Berrihane, Besbes, Ben Mhidi et Cheffa. A Berrihane, le wali a présidé une grandiose cérémonie concernant l’alimentation en gaz naturel de plus de 200 familles. Ce volet a touché 45% de la population de la wilaya d’El Tarf. Répondant aux doléances sans cesse exprimées par les citoyens de la daïra de Besbes, le premier responsable a assisté à l’alimentation de 200 autres familles dans la commune de Zerizer. Notons au passage que dans la localité de Sebaâ, commune de Bouteldja, une centaine de familles a bénéficié du gaz naturel aussi. Selon les différentes déclarations, l’opération d’alimentation en gaz naturel se poursuivra jusqu’à atteindre les zones les plus enclavées de la wilaya. « Les efforts vont dans le sens où aucune localité ne sera oubliée », diront le wali et le président d’APW. L’Etat, ajoutent-ils, ne baissera pas le bras afin d’améliorer les conditions de vie des citoyens de cette wilaya de l’arrière-pays. Il vient à juste titre d’injecter une enveloppe financière pour alimenter les cinq mille foyers prévus dans un premier programme. Une importante délégation s’est rendue aussi à Aïn Touila, commune de Besbes, où ont été alimentées 100 familles de concentration rurale en électricité, et inauguré un stade communal à Daghoussa. Enfin, dans la localité de Sidi Kassi, une des plus importantes agglomérations de la commune de Ben Mhidi sur la RN44, le wali a donné le coup d’envoi de la réalisation d’un lycée de 800 places pédagogiques et 300 en demi-pension au profit des élèves de cette localité qui font quotidiennement des déplacements dangereux et coûteux jusqu’au chef-lieu de daïra, Ben Mhidi. La concrétisation de cet établissement scolaire allégera les charges non seulement des parents mais surtout des jeunes élèves dont les conditions de scolarisation, nous apprennent les parents, laissent à désirer. A Cheffia, daïra de Bouteldja, la population a bénéficié du lancement de la réalisation d’une salle de soins. Les citoyens présents à cette cérémonie ont exprimé leur satisfaction du fait que le projet leur permettra les déplacements au chef-lieu pour une simple injection d’une piqure ou une auscultation. Dans le même cadre, les communes ont aussi célébré la Journée du chahid, qui a eu cette année un cachet particulier avec de nombreuses autres manifestions et activités où de nombreux moudjahidine, des veuves de chouhada et des notables ont été honorés par les autorités locales. La population universitaire n’est pas demeurée en reste de ces festivités avec des manifestations culturelles et sportives.