Le verdict du procès des trois individus adeptes du Ahmadisme, qui n’avaient pas comparu lors du procès de leur pairs en décembre dernier, a été renvoyé au 24 février prochain à l’issue d’un jugement tenu dimanche à la Cour d’appel de Bejaia. Les prévenus, un couple, issu de la commune d’Ifri-Ouzelaguene et un homme de la région de Tichy répondaient aux chefs d’accusations de « offense à l’islam », « constitution d’association illégale » et « collecte illégale ». Ils avaient été condamnés en première instance par le tribunal d’Akbou, à 75 km à l’ouest de Bejaia, à l’instar de leur 27 autres camarades poursuivis pour les mêmes griefs à trois mois de prison avec sursis et 20.000 dinars d’amende. Au 2eme procès en appel, ils ont fait acte d’absence. Durant ce nouveau procès, le procureur a requis une année de prison ferme en l’encontre des deux hommes et 06 mois de prison à l’encontre de la femme. La défense a plaidé la relaxe et l’abandon des poursuites, arguant de la liberté de culte et de conscience de leurs mandants.

Lire également l’article de « Reporters » en cliquant ICI