La quiétude habituelle du comptoir régional du prêt-à-porter de Aïn Fakroun, (26 km à l’ouest du chef-lieu de wilaya), a été secouée jeudi matin par l’assassinat d’un pharmacien d’officine. Le corps sans vie du pharmacien, âgé de 43 ans, fut découvert jeudi vers 4h à l’intérieur de l’officine, située à la cité des 500-Logements de Aïn Fakroun, avec les mains et les pieds liés et la bouche fermée avec du scotch d’emballage. Ce crime a semé l’émoi et la consternation au sein de la population de la ville. L’enquête diligentée par les services compétents élucidera les circonstances de cet horrible crime. Enfin, la ville de Aïn Fakroun, connue pour son activité commerciale résultant de l’importation et la commercialisation des effets vestimentaires «made in» et comptabilisant une population croissante ces dernières années, n’est pas épargnée par les actes criminels et de délinquance des réseaux écumant certains lieux et activant dans la commercialisation illégale de boissons alcoolisées et l’écoulement de drogues et psychotropes.