Les volleyeurs algériens du GS Pétroliers prendront part à la 37e édition du Championnat arabe des clubs, prévue du 15 au 24 février à Radès (Tunisie), avec l’ambition d’atteindre le dernier carré de la compétition qui regroupe 21 équipes représentant 14 pays.
Pour bien préparer ce tournoi, le GSP se trouve depuis jeudi dernier en stage en Tunisie qui sera ponctué mardi par une rencontre amicale contre l’ES Sahel. «Notre objectif reste les demi-finales et tous lesmoyens ont été rassemblés pour y parvenir. Les joueurs et l’encadrement technique sont déterminés à atteindre ce stade de la compétition», a assuré à l’APS le joueur du GSP Akram Dekkiche, joint au téléphone. «Nous ferons tout pour honorer dignement les couleurs de notre club et l’Algérie en terre tunisienne. Nous allons toutefois disputer la compétition arabe avec un manque flagrant de compétition», a souligné l’attaquant du GSP. Versés dans le groupe D aux côtés d’Al-Ittihad (Arabie saoudite), d’Al-Ahly (Bahreïn), du Gaz Sud (Irak), de Chabab Djabalia (Palestine) et du Souihli (Libye), les Pétroliers sont à pied d’oeuvre depuis jeudi dernier dans la capitale tunisienne.
Préparation optimale
«La préparation se passe dans de très bonnes conditions, tout est réuni pour disputer un bon tournoi. Nous avons été soumis à du biquotidien avec un match amical programmé mardi contre l’ES Sahel. Un premier match amical devait avoir lieu contre l’ES Tunis samedi, mais il a finalement été annulé», a indiqué l’international algérien. Concernant les futurs adversaires en phase préliminaire, Dekkiche a indiqué qu’il ne possédait pas beaucoup d’informations pour émettre un quelconque avis ou juger ces équipes. «C’est la troisième année de suite qu’on dispute le tournoi avec la même équipe, alors que les clubs du Golfe changent constamment d’effectif et ramènent des joueurs pour des piges le temps du Championnat arabe, c’est pour cela que je ne peux émettre aucun avis ou juger nos adversaires», a-t-il expliqué.

Le groupe  au complet
Côté effectif, les Pétroliers aborderont le tournoi avec un groupe au complet mais avec «un manque flagrant de compétition» à cause du début tardif du Championnat en Algérie. «La faute à certains présidents de club qui ne songeaient pas au bien de la discipline mais à leurs propres intérêts, d’autres voulaient récupérer leurs joueurs blessés», a déploré Dekkiche. Le GSP entamera la compétition face au Ahly, avant d’affronter Souihli puis Gaz Sud, Chabab Djabalia et Al-Ittihad. Quatre groupes ont été tirés pour la phase de poules : trois sont composés de cinq équipes chacun et le quatrième compte six formations. Lors de la précédente édition du Championnat arabe des clubs, disputée en février 2018 à Radès également, le GSP n’avait pas réussi à franchir le phase de poules avec un bilan de deux victoires devant Sendjel de Palestine (3-0) et l’Ittihad Djeddah d’Arabie saoudite (3-0), contre deux défaites concédées devant Al-Rayyane du Qatar (1-3) et Souihli de Libye (0-3).

Composition des groupes

Groupe A : Al-Rayyan (Qatar), Khabil (Yémen), Ahly Benghazi (Libye), Senjel (Palestine), CS Sfaxien (Tunisie).
lGroupe B : Al-Hilal (Arabie saoudite), Oued Moussa (Jordanie), Police (Qatar), Al-Méknassi (Maroc), Essalam (Oman).
lGroupe C : Choâla (Yémen), Sihar (Oman), Speed-ball (Liban), Al-Koweït (Koweït), Espérance de Tunis (Tunisie).
lGroupe D : Al-Ittihad (Arabie saoudite), Al-Ahly (Bahreïn), GS Pétroliers (Algérie), Gaz Sud (Irak), Chabab Djabalia (Palestine), Souihli (Libye).