Le général de corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, a évoqué, hier lors
de la visite de travail et d’inspection effectuée à Constantine, l’élection présidentielle d’avril prochain qu’il a qualifié de rendez-vous d’une « importance majeure ».

« A cette occasion, où l’Algérie est à la veille d’un rendez-vous d’une importance majeure, je tiens à réitérer que l’édification d’un Etat moderne dédiant ses efforts au service du peuple souverain, constitue l’un des plus importants acquis réalisés dans notre pays et avec lesquels les fondements de ces institutions sont davantage renforcés », a-t-il déclaré, selon un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
Il a ajouté : «Ces institutions, dont les lois se sont armées de vecteurs leur permettant d’aspirer toujours et avec une ferme détermination à acquérir en permanence la capacité à surmonter tous les défis envisagés, ainsi que l’aptitude à approfondir et ancrer la démarche démocratique, dont la voie a été parfaitement tracée, après avoir réinstauré la sécurité et la stabilité et rétabli les fondements de la paix et de la réconciliation nationale dans l’ensemble du territoire national».
Le Général de corps d’Armée s’exprimait dans une allocution d’orientation, diffusée à l’ensemble des unités de la 5e Région militaire, via visioconférence, après avoir présidé une réunion en présence du Commandement, des états-majors et des cadres de la Région, les Commandants des Secteurs opérationnels, les Commandants des unités et les structures de formation, ainsi que les représentants des différents corps de sécurité.
M. Gaïd Salah a précisé, par la même occasion, qu’« à la lumière de ces étapes positives franchies sur le terrain, dont l’ANP, digne héritière de l’ALN est fière d’être parmi ses auteurs grâce au haut patronage du président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, puis grâce aux profondes racines des liens entre le peuple et son armée, faisant d’elle une partie indissociable du peuple algérien avec lequel elle partage le même référentiel historique national authentique, les mêmes préoccupations relatives au présent de l’Algérie et son avenir, ainsi que les ambitions et les perspectives ».
Pour lui, « ceci requiert, résolument, de rappeler que l’Algérie a toujours besoin de ses fidèles fils qui croient aux valeurs de Novembre et à son esprit éternel, et qui le considèrent comme la source d’inspiration d’où ils puisent la force pour asseoir les fondements d’un Etat institutionnel qui consacre ses efforts, non seulement à la préservation des acquis réalisés, mais aussi pour raffermir les facteurs permettant de booster le développement national durable…». Il a exhorté, à cet effet, l’ensemble des cadres et personnels de l’ANP à «persévérer sur les pas des héros de l’ALN et de faire montre, avec une conduite « exemplaire » et sur le terrain, de leur mérite d’être à la hauteur de la grandeur de l’histoire de la glorieuse Révolution de libération nationale et du message de leurs valeureux aïeux et de la grande responsabilité de sauvegarder leur legs ».Affirmant que l’intérêt du Haut-commandement de l’ANP était et restera concentré sur l’importance extrême accordée afin de faire de l’ANP une «véritable école» dont les efforts rejoignent, par la pensée, le travail, la doctrine, et la conduite professionnelle, «cette école historique fondée par ses valeureux aïeux», a souligné M. Gaïd Salah en référence à l’ALN. «Ainsi, nous avons veillé et nous avons réussi à ancrer les valeurs de loyauté envers la patrie, de fidélité aux principes nationaux et aux legs culturels et civilisationnels, comme nous avons pu enraciner le principe d’union avec les différentes franges de la société à travers l’ensemble du territoire national, et faire germer le sens de la responsabilité et du devoir dans les esprits…», a-t-il conclu.n