Selon une évaluation faite lundi au niveau du lycée Bouraoui du chef-lieu de wilaya El Tarf, les filières mathématiques dans le cycle secondaire occupent les premières loges à travers tous les établissements du cycle secondaire. Les sciences économiques et de gestion sont classées au cours du premier trimestre de l’année scolaire 2018/2019 en dernière position avec un taux de réussite qui ne dépasse guère les 30%, selon le directeur de l’éducation. Lors du séminaire de deux jours, ayant regroupé des enseignants, des inspecteurs, des conseillers des trois paliers, les participants ont entrepris une évaluation des résultats scolaires obtenus par les élèves au cours du premier trimestre. Ils ont relevé que les deux premiers paliers, primaire et moyen, ne souffrent d’aucune anomalie étant donné que le rendement scolaire est satisfaisant à plus d’un titre. Toutes les failles ont été notées au niveau du secondaire où la population scolarisée butte sur diverses disciplines. A cet effet, une commission de wilaya a été constituée afin de se pencher sur cette situation préoccupante dans le seul souci de trouver des remédes et pouvoir espérer mieux lors des prochaines compositions du second trimestre qui est amorcé sur les chapeaux de roues. Cette commission, qui renferme toutes les corporations de l’enseignement, puisée du primaire, du secondaire et du moyen, aura pour tâche essentielle de se rendre dans les établissements du secondaire où ont été relevées les anomalies afin de trouver des correctifs et redresser le niveau des élèves. Elle sera dirigée par le directeur de l’éducation Azzedine Djilali, secondé par des conseillers pédagogiques et des inspecteurs ainsi que le secrétaire général de la direction de l’éducation. Après avoir écouté les rapports dressés par des rapporteurs de différents établissements, les participants, encadrés par des cadres éducatifs et des conseillers d’orientation, ont été scindés en plusieurs groupes pour entamer des travaux et sortiront avec des recommandations qui seront envoyés aux établissements qui n’ont pas réussi le rendement scolaire au cours du premier trimestre. Il est à signaler que la population scolarisée à travers la wilaya dans les 260 écoles primaires, 63 CEM et 32 lycées est de 109 652 élèves dont
7 000 environ subiront le passage en première année moyenne, 5 000 les épreuves du BEM et 4 000 du baccalauréat. Les efforts sont déployés afin de pouvoir armer les jeunes élèves d’instruments en mesure de parvenir à un meilleur rendement scolaire en fin d’année.