Treize personnes candidates à l’émigration clandestine vers l’Espagne ont été sauvées par les gardes-côtes alors qu’elles étaient en situation de péril. Elles ont été secourues au large du Cap de l’Aiguille sur la côte orientale oranaise. L’opération a eu lieu dans la soirée de vendredi dernier après qu’une embarcation en péril ait été repérée au large par des éléments des gardes-côtes de la marine nationale. Sur l’embarcation qui les transportait, et qui a chaviré, se trouvaient dix-huit personnes, dont onze de nationalités étrangères, neuf palestiniens entre autres, et deux ressortissantes algériennes âgées de 16 et 17 ans. Nos sources ont indiqué qu’une troisième personne de sexe féminin, âgée de 16 ans, porterait la double nationalité, algérienne et irakienne. Par ailleurs, deux corps sans vie, de sexe masculin, ont été récupérés par les mêmes unités du groupement territorial des gardes-côtes d’Oran. Trois autres passagers sont portés disparus, a-t-on ajouté de même source, faisant savoir que les opérations de recherche se poursuivent en mer. La région d’Oran connait depuis plusieurs semaines un mouvement sans précédent de candidats au départ illégal vers les côtes espagnoles.<