Il ne se passe pas une journée sans que les policiers ne mettent la main sur une bande de délinquants, de dealers ou de contrebandiers. Jeudi, les policiers affectés à la Sûreté de daïra de la ville balnéaire d’El Kala, wilaya d’El Tarf, ont réussi à arrêter une bande de trois dealers spécialisée dans la commercialisation des psychotropes. Selon le coordinateur de la cellule de communication de la Sûreté de wilaya, en l’occurrence le commissaire Karim Labidi, trois dealers notoires ont été mis hors d’état de nuire, dont un repris de justice, chef de bande, qui avait d’autres complices dans d’autres localités chargés de la vente de ce poison qui a atteint, selon nos informateurs, lycées, collèges et en particulier l’université. Au moment de leur arrestation après une journée de filature, les enquêteurs ont saisi une importante quantité de psychotropes que les mis en cause allaient vendre à des clients ciblés de la ville notamment des jeunes. Selon notre source, l’opération a nécessité la mobilisation de nombreux éléments qui ont réussi à récupérer 2 942 comprimés. Après la constitution d’un dossier judiciaire, notre source a indiqué que les auteurs ont été présentés dans la journée par devant le procureur de la République qui les a immédiatement écroués au niveau de la prison civile de la même localité. Par ailleurs, à Bouhadjar dans la wilaya d’El Tarf, à l’extrême sud-est, les policiers ont arrêté dans un barrage un vendeur illicite de boissons alcoolisées. Lors de la fouille de son véhicule, les policiers ont découvert soigneusement dissimulées dans la malle 84 bouteilles destinée à la commercialisation. La marchandise a été saisie et le mis en cause présenté par devant le tribunal de la circonscription judiciaire qui décidera de son sort. Au cours de la même semaine plusieurs autres affaires ont été traitées par les services de sécurité.