C’est aujourd’hui que les membres de l’Assemblée générale de la Fédération algérienne des sports mécaniques (Fasm) devront choisir qui des trois candidats succèdera au défunt président Chihab Bahloul décédé au mois de septembre dernier. L’Assemblée générale élective (AGE) de la Fédération algérienne des sports mécaniques est prévue au Centre de regroupement et de préparation des équipes nationales à Souïdania (Alger).

Les trois candidats en lice sont Karim Benhamiche, président de la Ligue d’Alger depuis 25 ans et dont l’expérience n’est plus à présenter puisqu’il en est à son 5e mandat consécutif, Khadidja Ben Mahrouche, présidente de la Ligue de Laghouat, et Ghanim Temar.
Toutefois, concernant la candidature de ce dernier, M. Kamel Aït-Hocine, membre de la Commission de candidatures, a indiqué que « le dossier de Ghanim Temar risque d’être rejeté, lui qui n’a pas mis les pieds à l’assemblée générale de l’instance fédérale depuis 20 ans et qui n’a pas honoré ses cotisations durant cette période comme stipulé par le règlement intérieur de la FASM ».
D’ailleurs, « les deux autres candidats en lice ont déposé un recours contre Temar pour toutes les raisons suscitées et son dossier sera sans doute rejeté puisqu’un rapport a été déjà rédigé par la Commission de candidatures dans ce sens », précise Aït Hocine. En d’autres termes, le poste de président de la Fasm devrait se jouer entre  Karim Benhamiche et Khadidja Ben Mahrouche.

Amir Benama, Amin Zaoui et Abdelkrim Zaoui inéligibles
Il est utile de rappeler que suite au rejet des bilans moral et financier 2018 lors de l’AGex du 26 janvier dernier, présentés par le président par intérim, Amir Benamar, celui-ci et les deux membres fédéraux Amin Zaoui et Abdelkrim Zaoui, ont perdu le droit de se présenter aux élections pour une période de 10 ans, soit les deux prochains mandats olympiques.
Les membres de l’AG ont justifié leur rejet des deux bilans par «la violation de la réglementation en vigueur concernant la gestion sportive et financière de l’instance fédérale ainsi que les dépenses abusives pour des objectifs non-atteints». Ils ont également demandé l’ouverture d’une enquête «dans les plus brefs délais» concernant les «dépassements» enregistrés, notamment le bilan financier qui fait ressortir 1 milliard et 900 millions de centimes de dettes.

Un relais  à assurer
Enfin, il est utile de rappeler également que le président de la Fédération algérienne des sports mécaniques, Chiheb Bahloul, est décédé le 14 septembre dernier à Timimoune (Adrar), suite à un malaise cardiaque. Le défunt se détendait, après une journée de prospection dans la région en prévision de l’organisation d’un événement sportif, à la piscine du complexe olympique de Timimoune au moment où il a eu son malaise vers 13 heures.
Le regretté Baloul Chihab a été réélu, en mars dernier, à la tête de l’instance algérienne pour le mandat olympique (2017-2020). Ancien président de la FASM de 2010 à 2012 (provisoire) et pendant le mandat olympique 2012-2016 et l’unique candidat à ces élections, a été élu avec 30 voix pour, 23 contre et 3 voix annulées.
Chiheb Bahloul (47 ans) a contribué à l’organisation de diverses manifestations de sports mécaniques dans la région, dont le Rallye des Colombes en 2016, dans le cadre de la promotion de la destination touristique du Sud algérien.n