L’Algérie est l’invitée d’honneur de la vingt-huitième édition du Salon international du livre de La Havane, qui se tiendra dès aujourd’hui jusqu’au 17 février prochain à Cuba, sous le slogan «Lire, c’est grandir» et sera dédié à Eduardo Heras León, homme de littérature, journalisme cubain et Prix national de littérature 2014. Il s’agit de la première participation de l’Algérie à une telle manifestation en tant qu’invitée d’honneur dans un pays latino-américain, avec notamment la traduction en espagnol de 21 ouvrages d’auteurs algériens qui seront  exposés à cette manifestation littéraire, qui coïncide avec le 60e anniversaire de la victoire de la Révolution cubaine. Parmi la liste des auteurs traduits, Abdelhamid Benhedouga «Le Vent du sud», Apulée «L’Ane d’or ou les Métamorphoses», Azzedine Mihoubi «Le Serment d’Atocha», Boualem Bessiah «l’Algérie Belle et Rebelle», Nassira Belloula «Terre des femmes», Amheziani Ferrani «Traverses d’Alger», Djamel Mati «Yoko et les Barzakh», Mohamed Magani «L’année miraculeuse», Rachid Mokhtari «Mauvais sang» ou encore «le Quai des incertitudes» de El Yazid Dib. La participation de l’Algérie à ce  28e Salon international du livre de La Havane donnera également lieu à des échanges et rencontres entre le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi et les autorités cubaines, particulièrement  avec le ministre cubain de la Culture, notamment  pour la signature du programme d’échanges culturels triennal  2019//2021. Ce programme portera essentiellement sur les actions de coopération culturelle entre les deux pays dans les domaines de la littérature, de l’art, de la musique, du cinéma et du patrimoine. Il y a lieu de noter que dans la délégation algérienne, des auteurs animeront des conférences thématiques sur la dynamique culturelle en Algérie. Parallèlement et en marge de cette manifestation, des journées culturelles et artistiques algériennes seront organisées. C’est ainsi qu’une exposition photos est programmée sur le patrimoine  culturel et le paysage algérien. Dans le domaine du cinéma, quatre films algériens longs métrages  seront projetés,   «Jusqu’à la fin des temps» de Yasmine Chouikh, «Zabana» de Saïd Ould Khelifa, «Yemma» de Djamila Sahraoui et «Parfums  d’Alger » de Rachid Belhadj. Par ailleurs, une soirée artistique algérienne sera animée par l’Orchestre symphonique de Cuba sous la direction du maestro Amine Kouider, chef de l’Orchestre symphonique de l’Opéra d’Alger. Enfin, il y a lieu de noter que le ministère cubain de la Culture a pris en charge la traduction en langue espagnole des 21 ouvrages d’auteurs algériens de renom, exposés durant ce salon du livre, ainsi que le sous-titrage des quatre longs métrages algériens qui seront projetés à cette occasion. Il est à rappeler que cette  traduction est le fruit de l’accord, signé lors de la  23e  édition du Salon international du livre d’Alger (Sila) qui s’est tenu à la fin du mois d’octobre 2018. A  l’occasion de cette signature, la représentante diplomatique en Algérie de la République de Cuba, Clara Margarita Pulido Escandell, a affirmé à la presse que «cette manifestation sera pour nous une occasion de mettre en valeur l’Algérie et montrer sa richesse culturelle». La 28e édition du Salon international du livre de Cuba (FIL Cuba) se déroulera dans plusieurs lieux de La Havane, avec un site principal à la forteresse San Carlos de La Cabana. Une véritable forteresse culturelle qui accueille chaque année des milliers de visiteurs venus du monde entier.