La présidente de l’UCP et néanmoins porte-parole du mouvement Mouwatana ne tardera pas à annoncer son retrait de ce mouvement. Ainsi, le soutien qu’elle a apporté pour le candidat Ali Ghediri a brouillé les cartes au sein de ce mouvement qui appelle au boycott des élections, et même au retrait des candidats si le chef de l’Etat venait à se porter candidat. Avant-hier, c’était Soufiane Djillali, président de Jil Jadid et coordinateur national de Mouwatana qui a annoncé une prochaine réunion «pour tirer au clair cette affaire ». Mais depuis, les choses se sont accélérées et une décision de l’exclusion de Zoubida Assoul de Mouwatana aurait été définitivement prise par les autres animateurs de ce mouvement. Selon un membre de Mouwatana, «la décision de son exclusion est déjà prise» et que «les responsables songent à trouver le moment idéal pour l’annoncer».
Notre source a souligné que Mme Assoul a été approchée par les autres animateurs pour lui demander de rendre publique sa décision de quitter Mouwatana du moment qu’elle a pris une position en porte-à-faux avec celle qu’elle défendait, tout récemment, au nom de Mouwatana. «Ne nous voulons pas faire dans la célérité et encore moins dans la violence en annonçant son exclusion », assure notre source, estimant qu’à vrai dire « tout est clair» concernant
« son retrait automatique de Mouwatana» puisqu’elle a «choisi la voie des élections et de légitimation d’un processus qui risquera de crédibiliser la réélection d’Abdelaziz Bouteflika pour un 5e mandat ».
Du côté de l’UCP, un proche de ce parti a souligné qu’au sein de Mouwatana « rien n’oblige un chef de parti ou le parti à partager les orientations des autres personnalités et partis regroupés dans ce mouvement ». Il a expliqué que le choix de l’UCP d’apporter son soutien à Ali Ghediri répond à l’impératif d’encourager « un homme qui partage avec nous plus d’une conviction et notre projet ». Sauf que côté de Mouwatana, certains animateurs ne le voient pas de cet œil puisqu’ils accusent, vertement, Zoubida Assoul d’avoir tenté «de traîner Mouwatana » derrière Ghediri. «C’était elle qui l’a invité à l’une de nos rencontres», a dit notre source, sans pour autant annoncé son opposition au candidat Ali Ghediri, mais dénonce « la tentative de Mme Assoul de faire de Mouwatana un comité de soutien à un candidat ».