Face aux cadres de son secteur dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj, la ministre de l’Education nationale, Mme Nouria Benghebrit, a décortiqué la feuille de route que son département compte mettre en œuvre. Elle les a incités à se mobiliser et participer à l’amélioration du rendement scolaire et s’investir chacun dans sa mission et dans son environnement scolaire. Elle se dit «prête» à les accompagner aussi bien dans leurs missions normales que particulières, comme quand le secteur fait face à des perturbations qui interrompent la scolarité des apprenants : apparition des maladies contagieuses, protestations syndicales, intempéries…
«Des protocoles ont été élaborés pour assurer la gestion de ces cas particuliers. Notre souci majeur est de garantir l’équité entre tous les élèves en matière d’apprentissage», dit-elle. Pour la ministre, la vision stratégique de son département a pour objectif de développer chez tous les inspecteurs et les chefs d’établissement scolaire la démarche de la gouvernance, de la médiation et de la résolution des conflits. L’inspecteur, poursuit-elle, agit directement sur la façon de travailler des enseignants en essayant d’imprimer des démarches pédagogiques pour qu’ils soient efficaces dans leur travail au quotidien. Mme Benghebrit souligne, en outre, que les chefs d’établissement scolaire ont également une position centrale dans l’établissement et qu’ils sont pris entre des contraintes contradictoires et des intérêts divergents. En conclusion de son intervention, la ministre a mis l’accent sur la numérisation qui, selon elle, aidera le secteur de l’Education à davantage de transparence et d’efficience, en consacrant deux principes fondateurs : la qualité et l’équité. Hier, la ministre a assisté à l’inauguration de 4 groupes scolaires à Bordj, El Hamadia, Mansoura et Medjana,  2 lycées à Bellimor et El Mehir ainsi qu’un CEM à El Achir.