L’amoncellement de la neige a conduit au blocage des routes notamment dans les wilayas de Tizi Ouzou, Béjaïa, Bouira ainsi que Médéa. Les fortes chutes de neige enregistrées ces dernières 48 heures dans le nord du pays n’ont pas été sans conséquences sur l’état des routes, dont plusieurs axes étaient encore fermés à la circulation, hier, notamment dans les wilayas de Tizi Ouzou, Béjaïa, Médéa et Bouira. A Tizi Ouzou, toutes les routes reliant les localités montagneuses étaient fermées à la circulation, suite aux importantes chutes de neige, qui ont atteint dans certaines communes montagneuses 20 cm d’épaisseur. Parmi ces routes, la RN30 reliant Tizi Ouzou et Bouira, bloquée au niveau de la localité d’Iboudrarène jusqu’à Tizi N’kouilal sur une distance de 15 km. Il en est de même pour la RN33 reliant Tizi-Ouzou à Bouira au niveau d’Assoul dans la localité d’Aït Boumehdi sur 6 km, selon la Gendarmerie nationale. La RN15 au niveau du col de Tirourda dans la commune d’Iferhounène sur une distance de 8 km est également fermée à la circulation.
Le chemin de wilaya (CW) 235, reliant la wilaya de Tizi Ouzou à Béjaïa, était bloqué au niveau du col de Chelatta, commune d’Ililten, sur une distance de 5 km. Ledit chemin communal était aussi fermé sur l’axe reliant la commune d’Iferhounène et Abi Youcef, sur une distance de 3 km.
Le CW 09 reliant la wilaya de Tizi Ouzou à Bejaïa était bloqué au niveau de la commune d’Illoula Oumalou sur 7 km, selon la même source. Le chemin communal (CC) non numéroté reliant la commune d’Iferhounène et Imessouhel sur une distance de 12 km était fermé à la circulation. A souligner que les éléments de la Gendarmerie nationale étaient mobilisés dès la chute des premiers flocons de neige pour assurer la sécurité de la circulation routière et apporter assistance aux usagers de la route.
Médéa fermée
à la circulation
A Médéa, la circulation automobile était très difficile, hier, sur plusieurs tronçons routiers, notamment les
axes Berrouaghia-Benchicao, Benchicao-Médéa, sur la RN N 1, Aïn-Boucif
et Chellalet-El-Adhaoura, (CW94), Ouled Antar-Derrag et Boghar-Ouled Antar(RN60), suite aux fortes chutes de neige enregistrées sur la région, indique la Protection civile. L’accumulation de la neige sur la chaussée, qui a atteint à certains endroits plus de 5 cm, a provoqué un ralentissement du trafic automobile sur de nombreux axes routiers de la wilaya où des bouchons ont commencé à se former, nécessitant l’intervention des équipes de déneigement de la direction des travaux publics, appuyées par des éléments de la Protection civile pour maintenir ouverts à la circulation ces axes. «Le flux important de véhicules a compliqué le travail des équipes de déneigement qui ont éprouvé d’énormes difficultés à intervenir sur les axes recouverts par la neige», a ajouté le chargé de communication de la Protection civile de Médéa. Il a précisé qu’un dispositif a été installé, samedi dernier, dans les endroits qui connaissent d’habitude des difficultés de circulation, notamment des cols de Benchicao et El-Fernane, à l’entrée de la ville de Berrouaghia, à Beni-Atteli, au nord de Médéa, afin de «porter secours» aux automobilistes qui risquent d’être bloqués par la neige. Ces chutes de neige ont également engendré des perturbations dans le transport, en particulier le transport universitaire dont aucune desserte n’a été assurée, hier matin, vers les différents instituts ou facultés de la région, a-t-on appris auprès du rectorat de l’université Yahia-Fares de Médéa. La même source a souligné qu’une «suspension provisoire» des cours est observée depuis hier à travers la majorité des structures d’enseignement supérieur de la wilaya, faute de moyens de transport.
D’autre part, les mauvaises conditions climatiques ont également causé deux accidents de la circulation, faisant deux morts et 3 blessés. L’un à Tébessa et l’autre à Tlemcen.
De nombreuses écoles fermées
à Sidi Bel Abbès
A Sidi Bel Abbès, de fortes chutes de neige sont tombées depuis samedi au sud de la wilaya atteignant 15 cm d’épaisseur dans certaines localités montagneuses, à l’exemple de Daya, Moulay Slissene, Oued Taourira, Tafassour et Taoudmout, rendant la circulation sur de nombreux tronçons routiers impossible. Les services des travaux publics, qui ont mobilisé leurs engins, ainsi que les éléments de la Gendarmerie nationale et de l’ANP sont intervenus hier matin pour ouvrir les routes nationales et chemins de wilaya et réguler la circulation. La neige avait bloqué la Route nationale 13 reliant la daïra de Télagh à Ras El Ma, passant par la commune de Daya et oued Sebaâ, la Route nationale 94 reliant Télagh à la daïra de Mérine, le Chemin de wilaya 48 reliant la Route nationale 94 à Tafassour et Taoudmout, et la Route nationale 109, reliant les localités de Mérine à Marhoum passant par les communes d’Oued Taourira et les villages de Aïn Djouhar et Aïn Bent Soltane. Hier, de nombreuses écoles de localités déshéritées ont dû fermer leurs portes, élèves et enseignants n’ont pas pu les rejoindre suite aux routes coupées et aussi au manque de moyens de transport. Par ailleurs, dans le chef-lieu, les fortes précipitations qui continuent de s’abattre depuis vendredi ont submergé certaines routes et chaussées et rendu les routes, qui n’étaient pas goudronnées après les travaux de réfection des réseaux AEP et d’assainissement, du quartier Emir Abdelkader difficiles d’accès. Les eaux ont gêné non seulement la circulation des véhicules mais aussi les piétons.<