Le Centre de lutte contre le cancer (CLCC) de Draâ Ben Khedda, dans la wilaya de Tizi Ouzou, a connu sa première séance de radiothérapie, jeudi dernier. Cette mise en service symbolique et partielle, en attendant la montée en cadence de l’activité qui interviendra, annonce-t-on, dans les prochains jours, s’est déroulée avec la prise en charge de deux patients, une femme atteinte d’un cancer du sein et un homme souffrant d’un cancer de la prostate. Doté d’équipements de dernière génération dont un scanner de simulation et trois accélérateurs, ce service est appelé à connaître un fonctionnement progressif, selon le directeur de la santé et de la population, le Pr Ziri, qui a organisé une conférence de presse sur le site. « En accord avec le CPMC d’Alger, le transfert des malades vers le service radiothérapie se fera de manière graduelle, avant de connaître un fonctionnement normal dans quelques mois », annoncera le DSP. « Un secrétariat est mis en place au niveau de l’hôpital pour la réception des demandes de prise en charge en radiothérapie et se chargera de convoquer les malades nécessitant un rendez-vous », ajoutera le Pr Ziri qui s’est voulu rassurant. « Le traitement des demandes et la fixation des rendez-vous se fera dans des délais record », dira-t-il. Assurant : « Si l’indication thérapeutique par radiothérapie n’est pas posée par l’équipe médicale, le malade et ses parents seront informés. » En plus des équipements de dernière génération, une formation est assurée par le fournisseur aux personnels techniques spécialisés pour le maniement des appareils. Le CPMC d’Alger s’est, quant à lui, chargé de la formation du personnel médical et paramédical. L’ouverture même partielle de cet établissement est accueillie avec soulagement par les malades du cancer et leurs parents de la wilaya de Tizi Ouzou qui vivent un calvaire pour décrocher un rendez-vous pour la prise en charge en radiothérapie, dans les différents établissements hospitaliers spécialisés d’Alger, Blida, ou Sétif et avec des délais très longs non conformes à l’indication thérapeutique. D’une capacité de 140 lits, cet établissement, dont l’ouverture de façon globale est annoncée pour la fin du mois, s’étend sur une superficie de trois hectares. Réalisé dans le cadre du plan national la cancer son coût de réalisationnt et la fourniture des équipements s’élève à 9,7 milliards de dinars. La somme de plus d’un milliard de dinars a été dégagée pour l’acquisition d’un lot de matériel pour l’équipement des autres services. Le CLCC de Draa Ben Khedda comprend plusieurs services, tels que la chirurgie carcinologique, l’hématologie, la radiothérapie, la curiethérapie, les consultations spécialisées, l’hôpital du jour et la pharmacie. n