Des dizaines de pharmaciens ont tenu, dans la matinée de mardi 29 janvier, un sit-in en face de la direction de la santé et de la population (DSP) de Annaba, pour dénoncer le «trafic et l’opacité» dans lesquels sont élaborées les listes des bénéficiaires des agréments d’ouverture de nouvelles pharmacies d’officine. Ces protestataires nous ont affirmé que la liste des 15 nouveaux bénéficiaires d’agréments a été élaborée dans l’opacité la plus totale sans prendre en considération l’ordre chronologique des dépôts de dossiers de demande d’agrément. Ce qui est, si cela s’avère vrai, en totale contradiction avec la réglementation en vigueur. Ces pharmaciens qui mettent en doute la crédibilité de la liste -qui jusqu’à présent n’a pas encore été rendue publique- croient savoir que la liste est déjà prête, mais qu’elle ne va pas être affichée. «Les bénéficiaires des agréments seront contactés discrètement, sans que la liste ne soit affichée. La DSP de Annaba a toujours procédé ainsi», nous a déclaré l’un des pharmaciens demandeurs d’agréments présents au sit-in.
Comment ces pharmaciens peuvent-ils savoir que l’ordre chronologique n’a pas été respecté si aucune liste n’a encore été affichée ? Nous avons posé la question, mais la seule réponse était : « Nous le savons. C’est toujours comme ça !». Pour en savoir plus nous avons contacté le directeur de la santé et de la population d’Annaba, Damèche Mohamed Nacer, qui a bien voulu répondre aux accusations portées par les pharmaciens en colère.
Il a affirmé que la fameuse liste n’a pas encore été établie. A l’heure où nous écrivons ces lignes, une réunion est en cours entre la DSP, le Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (Snapo) et l’Ordre des pharmaciens pour étudier les dossiers et finaliser la liste des bénéficiaires avant que cette dernière ne soit rendue publique dans les prochains jours, en «toute transparence». Pour le DSP de Annaba, les accusations dont son administration fait l’objet ne sont que des rumeurs. La commission d’attribution des agréments se basera dans l’élaboration de la liste des bénéficiaires sur le registre des installations qui contient les dates de dépôt de dossiers des 600 pharmaciens demandeurs d’agrément à Annaba.
De ce fait, la liste sera composée des 15 plus anciens demandeurs qui remplissent toutes les conditions nécessaires exigées par les lois qui régissent le secteur. La liste des bénéficiaires sera accompagnée d’une liste comportant les noms de 5 suppléants qui viendront remplacer les bénéficiaires qui, pour une raison ou pour une autre, ne pourront pas, ou ne voudront pas ouvrir une officine.
Les deux listes seront affichées au niveau du siège de la DSP, ainsi que sur son site internet et sa page Facebook. «Pour plus de transparence, nous allons organiser une cérémonie, ouverte au grand public, pour l’attribution des agréments à leurs bénéficiaires», révèle encore M. Damèche. Les mécontents pourront toujours introduire des recours dans les 10 jours qui suivent l’affichage de la liste.
De son côté, le président local du Snapo, Slama Khelifa, nous a confié que pour l’année 2019, 94 agréments d’ouverture d’officine allaient être octroyés. Un nombre relativement important, mais qui reste loin de couvrir les besoins des 600 demandeurs d’agrément, dont certains attendent depuis plus de 15 ans. Le DSP de Annaba, qui affirme comprendre l’inquiétude et la frustration des docteurs en pharmacie, estime qu’il faut aussi être pragmatique car on ne peut délivrer plus d’agréments qu’il ne le faut. «Il faut que ce soit fait en fonction des besoins réels de la population de Annaba», a-t-il conclu.
B. A.