Pour l’évaluation de la situation des programmes de développement de la commune de Sidi Bel Abbès, le wali a présidé, avant-hier samedi au siège de l’APC, une réunion à laquelle étaient présents le gestionnaire de l’APC de Sidi Bel Abbès, les directeurs de ses services et les directeurs de wilaya de différents secteurs.

Une réunion durant laquelle les différents intervenants ont expliqué leurs plans d’actions et la relance des projets en souffrance depuis une année suite au blocage au sein de l’Assemblée communale. Le gestionnaire de l’APC, Merrine Mokhtar, a annoncé la relance de 40 projets sur les 100 inscrits au cours de 2016, 2017 et 2018, qui n’ont pas démarré concernant l’aménagement urbain au niveau de 25 quartiers et la réfection des routes au niveau de 24 quartiers. Des projets pour lesquels a été débloquée une enveloppe de
100 milliards de centimes. Parmi les quartiers concernés par l’opération, la priorité a été donnée au quartier Emir Abdelkader, où ont été lancés les travaux de réfection des réseaux AEP pour l’alimentation de tous les foyers en eau potable et la réhabilitation des réseaux d’assainissement, afin de procéder au bitumage de ses routes. Mokhtar Merrine a souligné que le projet du boulevard Milinium, du quartier Sidi Djilali, dont la première tranche sera lancée en mars prochain, après l’achèvement de son étude et pour lequel a été débloquée une enveloppe de 50 milliards de centimes, ainsi que le lancement des travaux du projet d’un espace vert à la cité Ben Hamouda. L’éclairage public des quartiers de la ville est aussi parmi les priorités du gestionnaire de l’APC de Sidi Bel Abbès, qui a relancé également des opérations d’entretien des écoles primaires et la réhabilitation d’autres vers la fin de l’année scolaire pour qu’elles soient fonctionnelles à la nouvelle rentrée. Le projet du centre de compostage des déchets agricoles, implanté au niveau du centre d’enfouissement technique, avec le partenaire belge, sera lancé incessamment, pour faire bénéficier les agriculteurs des engrais. L’APC de Sidi Bel Abbés va se renforcer de deux camions citernes pour l’arrosage des espaces verts durant l’été et un hydrocureur pour le curage de l’oued. Dans son plan d’action sont inscrits également le lancement des opérations de nettoyage au niveau des quartiers et des opérations d’abattage des chiens errants. Dès son installation à la tête de l’APC, l’administrateur a débloqué une enveloppe financière du budget primitif 2019 pour régler les dettes auprès de l’Anep et le cumul des factures de consommation d’électricité, de gaz et de l’eau, ainsi que de lancer des avis de recrutement d’administrateurs pour la gestion des 12 annexes et d’agents de bureau. D’autres volets ont été évoqués au cours de la réunion portant sur les préparatifs de l’élection présidentielle et du mois de Ramadhan pour faire bénéficier les personnes démunies des aides prévues. Lors de son intervention, le wali de Sidi Bel Abbès a insisté sur le suivi rigoureux des programmes lancés et de consommer les budgets pour le bon fonctionnement de l’APC et le développement de la commune. n