L’année 2018 a été marquée par la saisie d’énormes quantités de cocaïne et d’autres types de drogue  à travers les différents postes frontaliers du pays.

En coordination avec l’ensemble des corps de sécurité, les Douanes algériennes ont réalisé une très grosse prise de 1 305 kg de cocaïne, ont-elles indiqué samedi à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Douane à Blida. Une information qui intervient au lendemain de la découverte, par une patrouille militaire, de 300 kg de cocaïne à Skikda, confirmant que l’Algérie est bel et bien livrée au trafic de drogues dures à grande échelle et dont l’illustration parfaite a été servie au mois de juin dernier lorsque les garde-côtes avaient réalisé une opération de saisie de 701 kilos de cocaïne au port d’Oran. Une affaire qui avait défrayé la chronique, avec pour principal mis en cause l’homme d’affaires et promoteur immobilier Kamel Chikhi dit «Le boucher».
En plus des 1 305 kilos de cocaïne, les services des douanes ont, durant la même année 2018, mis en échec des tentatives d’introduction de 1 985 kg de kif traité ainsi que 123 250 comprimés psychotropes. Outre les drogues, le trafic de devises a également marqué les opérations d’intervention des douanes l’année dernière. Ce sont au total plus de 4,5 millions d’euros, 43 600 dollars US et 9 445.000 DA qui ont été saisis dans le cadre de la lutte menée contre les infractions relatives au change et au mouvement des capitaux, fait savoir la même source, ajoutant qu’en outre, 30 898 cartouches de cigarettes, 168 550 litres d’essence, 36 munitions et 14 fusils de chasse ont été concernés par les saisies opérées. Les mêmes services ont arrêté 7 225 personnes impliquées dans des activités de trafic et de fraude et saisi 904 moyens utilisés. La valeur des saisies opérées est estimée à 1 026 milliards DA, soit une augmentation supérieure à 2% par rapport à 2017. A noter l’octroi, durant la cérémonie, d’indemnisations et de récompenses à des agents et des cadres douaniers qui se sont illustrés dans les opérations de qualité menées dans le cadre de la prévention contre les crimes économiques, conformément aux disposition de l’article 5 du décret exécutif 03-36 du 3 novembre 2003 portant application des dispositions de l’article 302 du code des Douanes.