La wilaya d’Oran a bénéficié, dans le cadre des préparatifs pour les Jeux méditerranéens de 2021 (JM 2021), d’une enveloppe de 48 milliards DA et sera totalement prête pour accueillir cet événement sportif méditerranéen, a fait savoir le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Hattab.

Répondant à une question de la député Fatma Zohra Hamman sur la possibilité de consacrer «une enveloppe financière supplémentaire» à la wilaya d’Oran qui devra abriter les JM 2021, M. Hattab a indiqué que «la ville d’Oran a bénéficié jusqu’à présent d’une enveloppe financière de l’ordre de 48 milliards Da». L’enveloppe supplémentaire demandée par la députée sera consacrée à «l’embellissement de l’environnement, à la création d’espaces verts et à l’éclairage public», or que le ministre a rappelé que la préoccupation soulevée était du «ressort des autorités locaal qui ont injecté
3 milliards Da pour la réalisation de ces opérations». «Le programme financier cité sera accompagné par un autre programme riche qui répondra à la demande de la députée Hamman et qui sera tridimensionnel : sportif, culturel et touristique», a ajouté le ministre, relevant que ce programme fera d’Oran, une ville sportive dans l’espace méditerranéen.

«deuxième wilaya au niveau national»
sur le plan infrastructurel
Pour sa part, le député Kamel Bouchoucha a soulevé une autre préoccupation ayant trait au manque d’infrastructures sportives (un grand stade de football et une salle omnisport) et de ressources humaines au niveau de Béjaïa, qui est, a-t-il dit, une wilaya «pionnière et deuxième au niveau national en matière de pratique sportive et de résultats obtenus dans l’ensemble des disciplines». Répondant à cette question, M. Hattab a noté «un manque de cohérence entre les structures sportives et de jeunesse et les résultats obtenus dans la wilaya de Béjaïa notamment l’éloignement de ces structures des régions à forte densité de population», rappelant, à cet égard, que la wilaya de Béjaïa «a bénéficié, au cours de ces dernières années, d’une enveloppe de 20 milliards Da, ayant permis d’enregistrer 132 projets, dont certains ont été réalisés, d’autres non encore réalisés, des projets en cours de réalisation et d’autres gelés». Le ministre a tenu à rassurer le député quant à «l’examen de la situation de l’ensemble des projets à l’arrêt qui devront être relancés dès amélioration de la situation financière du pays». «nous nous attèlerons à réaliser un grand complexe sportif à Béjaïa, cette dernière étant un pole sportif par excellence, toutes disciplines confondues, et elle sera renforcée, en matière de ressources humaines, par d’autres cadres, sachant que la wilaya de Béjaïa avait bénéficié de 514 éducateurs travaillant à temps partiel».