Le wali de Sétif, Nacer Maâskri, a procédé avant-hier à l’inauguration d’une école primaire, réalisée dans le cadre de la solidarité, dans la cité Sakhri dans la ville commerciale d’El Eulma à l’est de Sétif. La mise en service de cet établissement scolaire, composé de 18 classes, un bloc administratif et un logement de fonction pour le directeur, va permettre sans nul doute d’atténuer la surcharge qui affecte plusieurs établissements.

L’école, qui a ouvert ses portes le 15 janvier, a été réalisée par un bienfaiteur de la ville d’El-Eulma. « Nous tenons à remercier le bienfaiteur qui a mis à la disposition de notre cité ce bijou architecturel. Cet établissement va permettre la scolarité de nos enfants dans de bonnes conditions. Nous souhaitons que d’autres bienfaiteurs se lancent dans la même initiative car notre ville a besoin de ce type de solidarité pour améliorer les conditions de scolarité de nos enfants », nous dira un habitant de cette cité. Lors de cette visite, le wali de Sétif a aussi procédé à l’inauguration d’un groupe scolaire de douze classes intégré dans la cité AADL Firmet El-Riche d’El-Eulma. A noter que ce site a commencé depuis quelques mois à accueillir les souscripteurs de ce type de logement. Par ailleurs, le premier responsable de wilaya a, faut-il rappeler, inauguré au début du deuxième trimestre un établissement scolaire dans la cité Gaoua, au chef-lieu de wilaya. Cette école a été également construite par un autre bienfaiteur de la ville de Sétif. La solidarité et le travail de bienfaisance dans la capitale des Hauts-Plateaux ont commencé depuis quelques années. La première opération de solidarité a été lancée en 2016 où un dédoublement de la route reliant El-Eulma à Hammam Sokhna (RN77 A) sur 15 kilomètres, ainsi que deux évitements sur 22 kilomètres dans les régions sud-est et sud-ouest de la wilaya, ont été réalisés par des bienfaiteurs de la wilaya de Sétif. Aussi, le travail de solidarité ne s’est pas limité dans la réalisation des établissements scolaires et infrastructures routières, car ces derniers sont en train actuellement de réaliser des structures de santé au profit du centre hospitalier Saroub-Khathir d’El-Eulma. En effet, cet hôpital sera, prochainement, doté de nouveaux services, et ce, grâce à la réalisation de deux blocs dans le cadre du volontariat initié par des bienfaiteurs. Ainsi, le premier bloc va abriter une unité de dialyse et une autre d’oncologie. Aussi, un cabinet pour la médecine légale et une morgue seront créés dans le deuxième bloc. Selon des informations en notre possession, ces deux blocs seront réceptionnés très prochainement. n