Le ministre des Travaux publics et des Transports Abdelghani Zaâlane, lors d’une visite éclair à Constantine, a confirmé la réception de la première tranche du projet d’extension de la ligne du tramway, depuis la station Zouaghi-Slimane jusqu’à l’entrée de la nouvelle ville  Ali-Mendjeli, à la fin du 1er trimestre 2019.

Le ministre avait, en effet, lors d’autres visites du site, fait du projet d’extension de la ligne du tramway, son cheval de bataille. Les travaux de réalisation de la première tranche de la ligne d’extension du tramway de Constantine, qui s’étend sur plus de 6 km, sont, comme le feront remarquer les responsables du projet, en phase finale. «Un plan d’action a été concocté et des mesures adaptées ont été avancées pour dans les délais initiaux l’extension du tramway, primordial sur le plan économique, social, et environnemental», a tenu à affirmer le ministre sur les ondes de Radio Constantine. Rappelons que l’extension du tramway de Constantine aura pour conséquence directe le renforcement des modalités de voyage des quelque 350 000 habitants de la ville Ali-Mendjeli, future wilaya déléguée, enfin, et les 100 000 étudiants des universités que traverse cette ligne d’extension, Constantine 2 et Constantine 3, tout en soulignant qu’actuellement près de 40 000 Constantinois ont adopté ce moyen de transport. Avec la réalisation de la première extension, réception dès le premier trimestre de cette année, et la seconde qui sera livrée en principe à la fin du second trimestre, nul doute que le transport, un point noir de et vers la nouvelle ville Ali-Mendjeli, depuis Constantine, sera renforcé qualitativement et quantitativement par la mise en service de la ligne d’extension totalisant un linéaire de plus de 10 Km, par un renforcement de 24 nouvelles rames, en plus des 20 rames circulant déjà. On croit savoir aussi que, suite à sa satisfaction de l’avancée des travaux de l’extension du tramway vers Ali-Mendjeli, M. Zaâlane voudrait remettre sur le tapis l’autre extension, celle devant relier le centre de Constantine, station initiale Benabdelmalek-Ramdane, à l’aéroport Mohamed-Boudiaf. Un projet qui avait été abandonné au moment où le ministère des Transports serrait la ceinture au même titre que tous les autres ministères. Rappelons aussi que plusieurs essais ont été effectués entre la station terminale, Zouaghi, et la première extension qui va jusqu’à l’université Constantine 3, un linéaire de 6 km. Des essais « qui ont donné pleine satisfaction », selon le directeur de Setram Est, Kamel Bida, l’entreprise chargée de suivre les travaux et de gérer, ensuite, le tracé du tramway et ses voyageurs.