Les festivités officielles marquant le premier anniversaire de la consécration de Yennayer, fête nationale, ont débuté jeudi dans la wilaya de Boumerdès. Lancées par le wali Mohamed Selamani, à partir de Thénia, Souk El Had, Afir et Ammal, le couronnement de la fête est attendu dans le village montagneux de Tiza, connu pour son organisation de pareilles manifestations.

 

Un riche programme d’activités culturelles, sportives, artistiques et autres expositions artisanales a été mis en place à travers toutes les communes de la wilaya. Le village de Tiza, faut-il le rappeler, est le village «le plus propre» de la wilaya. Il a décroché le premier prix du «Top village», instauré à cet effet où plusieurs villages ont pris part. Des jeunes issus d’associations culturelles et sportives se sont mobilisés pour célébrer Yennayer au niveau des maisons de jeunes, des centres culturels ainsi que dans les espaces publics où des spectacles grandioses sont présentés. Tiza, qui a déjà organisé les festivités de Yennayer l’année passée, s’est paré de ses habits de grand jour où des jeunes se démènent pour offrir une fête grandiose en l’honneur des invités. En plus des nationaux venus des quatre coins du pays, des Tunisiens, des Marocains, des Libyens sont conviés à cette fête qui se déroulera ce samedi 12 janvier, laquelle célébration prend une dimension internationale. Ammi Ahmed, un habitant du village de Tiza dira que son village «est un point de rencontre de tous les Algériens qui sont fiers de leur amazighité. Une identité à côté de l’islamité et l’arabité et qui a été réhabilitée au grand bonheur de tout le monde. Ce qui va renforcer davantage l’unité nationale». En plus des activités culturelles et sportives, des chants, des activités théâtrales, de la poésie, des conférences sur l’histoire de l’Algérie et d’Yennayer, des défilés de tenues traditionnelles kabyles, d’expositions d’objets artisanaux, de l’art culinaire avec la participation de plusieurs associations culturelles. A cela s’ajoutent l’exposition des produits agricoles de la région, la mise en valeur du patrimoine culturel ancestral, une visite guidée dans la montagne du village en vue de mettre en valeur le tourisme local. Un déjeuner en l’honneur des invités a été également prévu avec un couscous avec tous les ingrédients reflétant le plat traditionnel des Amazigh est préparé par les familles du village. La célébration de cette nouvelle année amazighe est un facteur d’union, de solidarité, de communion, de fraternité et d’esprit d’entraide qui a toujours animé nos ancêtres à travers une histoire millénaire », dira Ammi Saïd, un militant de la cause amazighe, qui souhaite une bonne année à tous les Algériens sans exception. La célébration de Yennayer pour la deuxième année consécutive, après son officialisation, est fêtée dans toutes les localités de la wilaya à l’instar des autres du pays, où tous les Algériens se partagent le même patrimoine qui renforce davantage l’unité nationale. Plusieurs stades de proximité au niveau de plusieurs communes, lancés récemment par le nouveau wali Mohamed Selamani, ont été inaugurés à l’occasion de la célébration de cette fête, ce qui va sans aucun doute apporter de la joie aux jeunes.