Un charlatan a été condamné par le tribunal de Ben Badis, dans la wilaya de Sidi Bel Abbès, à un an de prison ferme pour profanation du Saint Coran et sorcellerie.

L’affaire remonte à quelques jours, quand les éléments de la police de la daïra de Ben Badis, à une trentaine de kilomètres de Sidi Bel Abbès, avaient reçu des informations sur les activités de cet individu. La perquisition du domicile de ce dernier s’est soldée par la découverte d’un Coran aux feuilles arrachées et souillées, des livres de formules pour talisman et d’autres objets et ingrédients utilisés en sorcellerie faisant croire à ses victimes qu’il pouvait régler leurs problèmes sociaux. Présenté devant le procureur de la République, le prévenu a été écroué et jugé pour charlatanisme et profanation du Saint Coran.

Suite à un incendie dans son siège  à Hydra