Dans le cadre du programme de développement des réseaux du gaz, 36 000 foyers devraient être raccordés au gaz naturel au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou en 2019.  Une perspective qui sera mise en vigueur une  fois l’enveloppe budgétaire dégagée à cet effet,  a affirmé le premier responsable de la direction locale de distribution de l’électricité et du gaz (DD), Mohamed Djouadi.

 

Bonne nouvelle pour les habitants des trois localités qui ne sont pas encore raccordées au gaz naturel, à savoir Akerrou, Aït Chaffa et Zekri qui devront être intégrés dans ce programme, puisque les travaux de raccordement seront lancés une fois que l’enveloppe budgétaire disponible. Le directeur a tenu à rassurer les populations de ces communes montagneuses qui attendent leur part de développement, qu’il ne s’agit pas d’un oubli ni un décalage, mais plutôt d’un problème de financement qui sera réglé au fur et à mesure. En revanche, il a tenu à avouer que les 7 000 foyers que comptent ces localités ne pourront pas être raccordés durant l’année en cours. « Même si les travaux seront lancés incessamment, nous ne pouvons pas livrer ces projets de raccordement dans ces trois localités durant l’année en cours ». Ainsi, il a lancé un appel auprès des populations de contribuer favorablement pour faciliter les travaux de raccordement des communes au gaz naturel. « Nous espérons achever le programme de gaz initié par le gouvernement, qui s’inscrit dans le cadre du programme 2014/2019, mais il faut la contribution de tous et les facilitations sur le terrain. Actuellement, enchaîne-t-il, il reste 36 000 foyers à raccorder ».
8 000 foyers dépourvus de gaz pour causes d’opposition
A propos du problème des oppositions, qui constituent le point noir au niveau local, les responsables de la direction de l’industrie et des mines de Tizi-Ouzou relèvent les répercussions de ce fléau qui cause d’énormes retards dans l’avancement des travaux de raccordement des foyers au gaz naturel. Au total, 8 000 foyers sont dépourvus de gaz naturel au niveau de différentes localités de la région suite aux oppositions émanant des citoyens.
Tout en affirmant que seulement 210 oppositions ont été réglées depuis 2016 à ce jour. « Le déblocage de cette situation est subordonnée à la levée des oppositions », a affirmé le chargé de communication au niveau de la DMI, Wassif Seddik, sur les ondes de la radio locale. Il s’agit entre autres des oppositions au niveau de Attouche dans la commune de Makouda, Illilten appartenant à la commune d’Iferhounen, Berkouka à Maatkas, où leurs services ont recensé 1 800 foyers non raccordés à cette énergie vitale suite aux oppositions.
Pour mettre fin à cette situation, les services de la DMI travaillent d’arrache-pied pour lever ces oppositions qui sont à l’origine du blocage de ces projets de raccordement inscrits à l’indicatif de ces communes et permettre à leurs populations de passer un hiver au chaud.
Wassif Seddik a précisé qu’il existe des oppositions qui datent de 2013. n