Vainqueur petitement du Paradou AC (0/1) samedi au stade Omar Hamadi (Bologhine),  le MC Alger a signé sa quatrième victoire d’affilée dans trois compétitions réunies, à savoir la Coupe arabe des clubs UAFA, la Coupe d’Algérie et le championnat d’Algérie. Engagés sur trois fronts,  le «Doyen», emmené par Adel Amrouche, ne séduit par vraiment dans le jeu mais se montre très efficace. Ce qui le rend redoutable. Surtout qu’il a déjà un pied sur la troisième marche du podium qu’il partage avec l’ES Sétif (24 points). L’USM Alger, leader de la hiérarchie, pointe à 9 longueurs.

Dans le mini-derby, le Mouloudia a longtemps tremblé mais a fini par empocher trois précieux points pour débuter parfaitement la phase «retour». Le résultat idéal pour galvaniser les troupes en vue des prochaines échéances locale et régionale qui attendent les «Vert et Rouge». L’unique buteur de la rencontre, Zidane Mebarakou, l’a souligné au sortir du duel face au team de Hydra : «Je suis très content, on voulait vraiment revenir en cette phase retour en force et on a pu le faire. C’est une belle victoire qui sera bonne pour le moral et qui va valoir son pesant d’or pour la suite du parcours. On sait que revenir dans la compétition avec un succès nous assure une suite favorable», a jugé le défenseur central.
Par ailleurs, l’ancien sociétaire du MO Béjaïa a reconnu que les Pacistes ont donné du fil à retordre aux siens de par leur qualité technique : «il faut le dire, les jeunes du PAC nous ont donné du fil à retorde, surtout dans les dernières minutes du match, mais on a tenu le coup, on voulait vraiment gagner. On sait que revenir dans le championnat avec une victoire nous permettra de réussir mieux à l’avenir», a-t-il noté en rappelant que «lors du match aller, on avait été contraint au partage des points, on a eu du mal par la suite de remonter la pente. Ce succès va nous donner des ailes pour aborder la suite avec force et conviction.»

La victoire avant tout !
Tous ceux qui ont regardé le match de samedi ont pu remarquer que le MC Alger a souffert face à un adversaire très technique. Une supériorité que les Mouloudéens ont pu contrer en montrant une certaine rigueur tactique instaurée par le coach Adel Amrouche. Ce dernier ne semble pas vraiment préoccupé par le beau football. Il a même eu un petit accrochage avec un journaliste en zone mixte à ce propos. «Vous me donnez le taux de possession mais je ne l’ai pas demandé à la base. Je vous en remercie mais ce n’est pas ce qui compte pour moi. Moi, je joue pour gagner. Toutes ses statistiques ne valent pas grand –chose si tu ne marques pas», a-t-il éructé. Un peu à la José Mourinho.
Et pour ce qui est des chiffres, il faut savoir que la défense montre une certaine solidité avec un seul but encaissé lors des quatre dernières sorties pour 9 inscrits. Offensivement, l’équipe semble aller beaucoup mieux.
Avant cet échange assez virulent avec le confrère, il s’est montré satisfait du résultat réalisé par ses poulains : «Elhamdoulah, on a réussi le pari et on a gagné devant une bonne équipe du PAC qui pratique du beau football. On me demande pourquoi j’ai fermé, je dirais que chaque match à sa réalité et sa tactique. Face au CRVM, ce n’est pas pour sous-estimer l’adversaire, mais on avait compté sur l’attaque. Face au Paradou, on sait que certains joueurs ont de grandes qualités et sont vivaces. On a donc décidé de faire ainsi. En fait, le plus important, ce n’est pas la manière mais le résultat. On a gagné et c’est l’essentiel pour nous», expliquera l’ancien sélectionneur de la Libye.
En tout cas, sous ses ordres, Mehdia Benaldjia & cie sont en lice dans trois épreuves. D’ailleurs, le 31 du mois en cours, ils auront rendez-vous avec le quart de finale «aller» de Coupe arabe UAFA face aux Soudanais d’Al Merreikh à Alger. Cela se passera après la réception du DRB Tadjenanet en Ligue Mobilis le 11 janvier. Un calendrier assez chargé et des rencontres importantes qui nous diront un peu plus sur l’état de forme de l’écurie algéroise.