C’est quelque 5 853 affaires judiciaires dont 5 172 traitées (soit 88,36%), impliquant 7 216 personnes, qui ont été enregistrées au titre de l’exercice 2018, selon un bilan établi par le service de la police judiciaire auprès de la Sûreté de wilaya. Pour le trafic de drogue, il est fait état de 539 affaires impliquant 916 personnes qui se sont soldées par la saisie de 23,6 quintaux de kif traité, 14 435 comprimés psychotropes et 12 grammes de cocaïne. Par rapport aux violences diverses, il a été enregistré 266 cas contre les femmes, 188 CBV, 14 abus sexuels, 61 maltraitances et

2 harcèlements sexuels. S’agissant de mineurs en danger moral, il est fait état de 103 cas dont 34 garçons et 18 filles, 36 sujets remis à leurs parents respectifs et 15 autres placés au centre de protection de l’enfance de Birouana. Dans ce sillage, le dossier relatif à la maltraitance à l’encontre des mineurs s’est illustré par
132 affaires dont 69 cas de violence volontaire, 8 sévices, 31 attentats à la pudeur, 18 viols. Quant aux affaires impliquant des mineurs, leur nombre s’élève à 110 dans lesquelles 130 enfants ou adolescents (124 garçons et 6 filles) sont mis en cause, dont 26 placés et 92 remis en liberté.