Laissée à l’abandon depuis plus d’une décennie, la salle de cinéma Sedrata  sera bientôt opérationnelle et accueillera à nouveau les passionnés du septième art et toutes les manifestations culturelles. Les travaux de réhabilitation et d’équipement ont entamé leur phase finale.

Il ne reste que quelques retouches, a-t-on appris auprès des services de l’APC. Le taux d’avancement des opérations de restauration, réhabilitation et rénovation de cet édifice est estimé à 90%. Un montant de 80 millions de dinars a été consacré à la réalisation des travaux de restauration et de peinture, de réfection de la toiture et la pose de faux plafond, l’installation des sièges, l’éclairage ainsi que la réhabilitation des bureaux. Ceci pour rendre cet espace culturel   plus accessible, moderne et adapté pour abriter des manifestations culturelles et artistiques, nous informe-t-on. Les travaux de réhabilitation et de réaménagement vont redonner à cette structure son ancien lustre et permettre de la valoriser et de la rentabiliser. Cet édifice de 800 sièges entrera en exploitation une fois les travaux achevés et permettra de réduire la charge qui pèse sur les structures existantes telles que la Maison de la culture Moufdi-Zakaria et la nouvelle bibliothèque principale publique. Situé en plein cœur de la ville de Ouargla, il est fermé depuis plusieurs années et seuls l’espace café et la librairie Sedrata sont restés ouverts. Vu le recul de l’activité théâtrale et cinématographique, la salle de cinéma Sedrata a été convertie en un espace abritant occasionnellement les rassemblements partisans et les meetings lors des campagnes électorales. 
Construite durant les années 1970, cette salle a bénéficié, en 2013, d’une enveloppe de 50 millions de dinars pour sa restauration, mais les opérations n’ont jamais été réalisées. Cet édifice comprend un proscenium, des coulisses, plusieurs salles et bureaux.