Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a lié la question de la sécurité aux frontières à celle du développement. Pour lui, la sécurisation des zones et des territoires frontaliers dépend de la capacité à en faire des foyers d’entreprise, d’activité et de création de richesses.

La dynamique économique dans ces régions, selon Noureddine Bedoui, reste le meilleur antidote à l’insécurité et à ses différentes sources tels que le trafic de personnes (migrants) et de biens, la contrebande et la violence organisée. Le ministre de l’Intérieur a développé ce discours alors qu’il se trouvait hier dans la daïra frontalière de Tin-Zaouatine à 500 km au sud de Tamanrasset.
« La sécurisation des zones frontalières est tributaire de la réalisation d’une série d’infrastructures de base nécessaires dans le cadre de la stratégie de l’Etat visant le développement des régions frontalières et la prise en charge des attentes de la population », a déclaré M. Bedoui. Le ministre de l’Intérieur, qui préside une délégation ministérielle en relation avec les domaines des transports, des travaux publics, de la santé et du commerce, s’est exprimé lors du lancement officiel de la seconde tranche du projet de la Route nationale reliant Tin-Zaouatine et Silet sur une distance de 207 km.
Les travaux de réalisation ont été confiés à cinq entreprises publiques, sachant que la première tranche, longue de 367 km, est en cours de réalisation, a-t-on expliqué à la délégation ministérielle. Dans la même collectivité, M. Bedoui a procédé à l’inauguration d’un groupe scolaire de catégorie B, composé de six salles de cours, d’un bloc administratif et d’un logement de fonction, et la pose de la première pierre d’un projet de réalisation d’une cantine scolaire, ainsi que l’inauguration d’un poste avancé de la Protection civile. La délégation ministérielle s’est également enquise, à Tin-Zaouatine, du chantier, à un stade d’avancement de 75%, d’un lycée de catégorie A d’une capacité de 600 places pédagogiques et doté d’un internat de 200 lits, avant de procéder à l’inauguration d’un centre de formation et d’enseignement professionnels de 250 places, doté d’un internat de 60 lits, et d’inspecter une piscine de proximité couverte, livrée en juillet 2018. Le ministre de l’Intérieur a saisi l’opportunité pour annoncer l’inscription d’un projet d’établissement d’enseignement moyen dans cette région où ce type d’établissement n’existait pas, obligeant les élèves à monter plus au nord de la wilaya.
La délégation a également présidé une cérémonie de remise de deux ambulances tout-terrain au profit de l’Etablissement public de santé de proximité de Tin-Zaouatine, avant de donner le coup d’envoi d’une action de solidarité financée sur le budget de l’Etat et ciblant 981 familles nomades. L’opération consiste en des denrées alimentaires de première nécessité, de médicaments, d’articles de literie et de tentes. Le ministre et sa délégation devaient se rendre hier après-midi dans la localité d’In-Guezzam.