Les judokas participant au championnat d’Algérie individuel seniors dont les dernières finales se déroulaient hier au moment où l’on mettait sous presse à la salle Harcha-Hacène visent, entre autres, à arracher une place aux Jeux olympiques de Tokyo.

 

En effet, les places du podium de ce championnat d’Algérie permettent aux judokas de se voir qualifier aux grandes compétitions internationales dans la perspective de glaner des points pour assurer une bonne classification dans le gotha mondial. D’ailleurs, le directeur technique national (DTN) de la Fédération algérienne de  judo (FAJ), Salim Boutabcha, lui-même le confirme en déclarant que cette compétition est un rendez-vous ‘’important’’ pour les judokas algériens avant d’aborder ‘’le Grand Slam de  Paris’’, prévu en février prochain. ‘’Ce championnat inscrit dans le calendrier de l’instance fédérale reste une étape importante pour nos judokas avant le Grand Slam de Paris. La majorité d’entre eux vont se donner à fond malgré la rude concurrence pour assurer leur billet de participation’’, a-t-il déclaré. Et cette participation dans ce tournoi d’envergure leur permet donc d’améliorer leur classement à l’échelle mondiale pour se qualifier aux JO de Tokyo, objectif de tous les judokas de par le monde d’ailleurs.
Les judokas du GSP en force
Ainsi et lors de la deuxième journée les sociétaires du GS Pétroliers ont parfaitement dominé les débats en glanant pas moins de cinq sur les six titres nationaux mis en jeu  vendredi à la salle Harcha-Hacène (Alger). Dans le tableau masculin, les Pétroliers ont réalisé un sans faute en décrochant trois médailles d’or par l’intermédiaire de Salim Rebahi (-60 kg), Wail Ezzine (-66 kg) et Fethi Nourine (-73 kg), auxquelles s’ajoutent la médaille d’argent de Reda Bougueroua
(-73 kg) et la médaille de bronze de Lyes Saker (-60 kg). Il est tout à fait normal que l’entraîneur du GS Pétroliers, Noureddine Yakoubi, se réjouisse de ces résultats. C’est alors qu’il a estimé simplement que «les titres décrochés lors de cette journée sont amplement mérités».
Chez les dames, les judokates du GSP ont décroché deux médailles d’or grâce à Meriem Moussa (-52 kg) et Yamina Halata (-57 kg), alors que Rayane Moudjed de l’USM Alger s’est hissée sur la première place du podium de la catégorie (-48 kg). De son côté, l’entraîneur des Pétrolières, Salima Souakri, a estimé que ses athlètes ont confirmé une fois de plus leur domination sur le judo féminin algérien, malgré le retour en force des judokates de l’USM Alger.  «Je suis très satisfaite des résultats obtenus lors de cette première journée de compétition. J’espère que les filles qui seront en course demain  dans les autres catégories de poids seront également à la hauteur»,  a-t-elle déclaré. A noter enfin que les épreuves de ce championnat d’Algérie de judo seniors se poursuivaient, hier, au moment où on mettait sous presse avec huit finales au programme de la compétition. Il s’agit des  catégories (-81kg, -90kg, -100kg, +100kg) chez les messieurs et (-63kg,  -70kg, -78kg, +78kg) chez les dames.