Abdelkader Bouazghi, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, en visite d’inspection et de travail, hier, dans la wilaya de Boumerdès, a déclaré que la fièvre aphteuse et la peste des petits ruminants, sévissant ces derniers temps dans certaines régions du pays, sont maîtrisées et ne méritent pas d’être autant amplifiées.

« Nous avons installé une cellule de crise au niveau du ministère qui suit de près la situation », a-t-il indiqué, en ajoutant que les agents vétérinaires sont mobilisés sur le terrain et non dans les bureaux et cela pour apporter assistance et aide aux éleveurs. Ne voulant pas s’attarder et donner plus de précisions sur l’épidémie, le ministre se contentera de répondre que la situation est maîtrisée, sans plus. Pour rappel, il a été découvert un foyer de peste des petits ruminants (PPR) dans une ferme d’élevage dans la localité de Khemis El-Khechna où pas moins de 31 têtes entre moutons et chèvres sont touchées. Il est à souligner que toutes les dispositions ont été prises, notamment pour éviter la propagation du virus, a précisé l’inspection vétérinaire de la wilaya. Considérant la wilaya de Boumerdès comme une wilaya pilote en matière de production agricole, le ministre de l’Agriculture a inspecté et visité plusieurs projets agricoles et de la pêche. Ainsi dans la commune de Thénia, il a visité un projet relatif à une ferme d’exploitation aquacole de crevettes. Une production de 229 tonnes de crevettes par an est attendue une fois mise en exploitation, a-t-on expliqué au ministre, en précisant que le prix de revient serait de 700 DA le kilo. Au niveau de la zone industrielle de Zemmouri, dédiée aux activités de la pêche et de l’aquaculture, des permis de construire ont été remis aux investisseurs dans le domaine. Cette zone d’une superficie 20 hectares compte pas moins de 46 lots destinés à accueillir des projets de la pêche et de l’aquaculture au fur et à mesure que les travaux d’aménagement s’achèveront, explique-t-on. A cela s’ajoute une entité de construction navale avec conditionnement de produits de la pêche et de l’aquaculture, une industrie de la pêche et de l’aquaculture, avec service et approvisionnement. Une exploitation de kiwis sur une superficie de 8 ha dans la commune de Corso a été visitée par le ministre qui a encouragé l’investisseur. Les premiers fruits de cette plantation, lancée l’année passée, pousseront l’année prochaine, a-t-on précisé. Dans son périple, le ministre a visité également plusieurs exploitations agricoles dans la localité d’Oued Hadjaj et de Khemis El-Khechna à l’ouest de Boumerdès où il a exprimé sa satisfaction quant aux résultats réalisés par les agriculteurs. Exprimant sa satisfaction quant aux résultats probants réalisés dans son secteur, en évoquant notamment l’épuration du foncier agricole, l’attribution simplifiée des crédits, la politique encourageante dans le domaine de l’aquaculture sans oublier le travail d’accompagnement, d’assistance et d’aide aux agriculteurs dans divers filières agricoles par les services agricoles dans toutes les wilayas, devant certains exploitants agricoles de la région.n