Le chef de l’Exécutif a organisé, lundi, une sortie dans les quatre communes de la daïra d’El Kala, El Ayoun, Oum Teboul, El Kala et Ramel Souk, dont trois sont situées sur la bande frontalière. Des communes qui sont confrontées à de nombreux problèmes de la vie courante, notamment le transport, l’eau potable, le gaz, les infrastructures scolaires, le logement. Des efforts sont actuellement déployés dans ces contrées.

La première halte a concerné la commune d’El Kala, une ville balnéaire de 40 000 âmes environ et compte un nombre important d’habitations qui menacent ruine. Des promesses ont été faites, mais rien encore de concret après une dizaine d’années. Le wali et l’importante délégation qui l’accompagnait ont inspecté et relevé l’ampleur des dégâts provoqués par les travaux bâclés de pseudos entrepreneurs et les dernières précipitations. Ils ont par ailleurs inspecté les projets de rénovation d’alimentation en eau potable ainsi que le rythme des travaux de réhabilitation de l’hôtel El Mordjan, dont les travaux ont été lancés l’année passée pour son extension aussi. Cette visite a pour but aussi de suivre et contrôler les travaux des divers projets de développement selon les orientations données par le ministre de l’Intérieur lors du regroupement des walis. Il a sommé le président d’APC Boussaha de réhabiliter les cités de Fernana et Boulifa. Le wali a entrepris une visite inopinée à l’école Kemidi dans la localité de Boutella-Abdellah dans la commune d’Aïn El Assel où il a ordonné de redynamiser le chantier de réhabilitation au niveau de cet établissement primaire. A Oued El Hout, faisant partie administrativement de la commune de Ramel Souk, le wali s’est enquis de l’opération de branchement du chauffage central au niveau de l’école Benslama. Il a en outre ordonné aux directeurs exécutifs concernés d’offrir le chauffage, la restauration, l’eau potable à tous les établissements scolaires des communes de cette daïra et de le généraliser aux autres daïras de la wilaya. Une enveloppe de plus de six milliards de centimes a été débloquée par la wilaya pour la concrétisation de ces projets. Etonné par la présence d’enclos qui bloquent la circulation, en particulier dans les zones rurales, le wali a ordonné l’ouverture de pistes, de tracés de route pour faciliter aux fellahs l’activité agricole. Il a inspecté la polyclinique portant le nom du chahid Bounasri Hocine de Ramel Souk. S’adressant au président d’APC et aux entrepreneurs, le wali a affiché son mécontentement quant à la qualité et le rythme des travaux. La même remarque a été faite pour l’ensemble des responsables ayant des projets en retard et a ordonné au président d’APC de lancer les travaux de réalisation d’un stade communal. A El Ayoun, le premier responsable exécutif a ordonné également le renforcement des travaux de réaménagement de ce poste frontalier. A Oum Tboul, il a visité plusieurs écoles primaires où se poursuivent des travaux afin de les achever dans les délais impartis. Le wali a, à chaque halte, engagé un débat avec les citoyens qui ont exposé leurs nombreuses préoccupations. n