Une dizaine de chefs d’entreprise exerçant dans le secteur de la construction et du bâtiment ont tenu, lundi matin, un sit-in de protestation devant le siège de la direction du logement et des équipements publics (DLEP)

pour dénoncer le retard accusé dans l’octroi de leurs dus jusque-là non perçus. Des arriérés qui remontent à plus d’une année, alors que les projets qui leur ont été confiés sont achevés et réceptionnés. Ils étaient rassemblés devant la DLEP durant toute la matinée avant de revenir l’après-midi. Les entrepreneurs protestataires ont tenté de bloquer l’accès aux travailleurs et au directeur, en guise de pression. Ils ne réclament tout bonnement que leurs dus, suspendus par l’ancienne administration. Un retard qui a eu un impact négatif tant sur le plan professionnel que social, selon eux. Ces derniers interpellent le premier responsable de la wilaya pour être rétablis dans leurs droits et par voie de conséquence entamer une nouvelle étape dans la vie professionnelle « paralysée » à défaut de fonds.E. O.