Après l’apparition de deux foyers confirmés de peste des petits ruminants, dans la commune d’Aïn Oulamene, située à 30 kilomètres au sud de Sétif, et celle de Bir El-Arche, plus précisément au village de Belhouchet à l’est du chef-lieu de wilaya, le wali de Sétif, Nacer Maâskri

, a décidé, dimanche dernier, la fermeture de l’ensemble des marchés à bestiaux par mesure préventive, afin d’éviter la propagation de la maladie, a-t-on appris auprès de l’inspecteur vétérinaire de la direction des services agricoles, Mourad Soucha. Ce dernier a indiqué à Reporters que ces deux foyers ont été confirmés le 27 décembre dernier par le Laboratoire régional de Constantine. «Pour le moment, la situation n’est pas alarmante. Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour éviter sa propagation en commençant par la fermeture des marchés à bestiaux de la wilaya et la limitation du déplacement du cheptel», a-t-il expliqué. Selon notre interlocuteur, cette décision de fermeture provisoire de 30 jours concerne l’ensemble des marchés à bestiaux répartis à travers le territoire de la wilaya.
Cet arrêté, qui porte le numéro 5791, interdit aussi l’entrée du cheptel en provenance d’autres wilayas et le déplacement du cheptel de la wilaya vers d’autres wilayas.
Par ailleurs, le déplacement du cheptel à l’intérieur de wilaya n’est permis qu’avec certificats sanitaires dûment visés par l’inspection vétérinaire, lit-on dans le document qui a été transmis aux autorités concernées, dont les APC. Selon notre interlocuteur, cette décision est une mesure à caractère préventif pour mieux maîtriser la situation.