La Société algérienne de distribution de l‘électricité et gaz (SDC, filiale du groupe Sonelgaz) a lancé hier dimanche un «guide de distribution», qui est un document référentiel technique visant à définir des règles et pratiques uniformes dans les différents métiers relatifs à son activité.

«C’est un moment fort du processus de renforcement et d’amélioration des outils de bonne gouvernance des activités de distribution de l’électricité et du gaz», a déclaré le ministre de l’Energie, M. Mustapha Guitouni, lors de la cérémonie de présentation de ce guide. Ce document permet de « doter les activités techniques, au cœur des métiers de la distribution, de référentiels de haute qualité qui devraient améliorer substantiellement et durablement les performances des activités de distribution de l’électricité et du gaz sous le régime de concessions» confiées aux sociétés filiales de Sonelgaz, a-t-il expliqué. De son côté, le P-dg du groupe Sonelgaz, Mohamed Arkab, a souligné que ce document, élaboré par des compétences multidisciplinaires de l’entreprise, représente une référence en termes de savoir et de savoir-faire dans les services fournis et la relation avec la clientèle.
«C’est aussi un outil d’intégration professionnelle, rendu nécessaire par l’évolution des méthodes de travail, progrès technologiques et techniques ainsi que des besoins des différentes opérations de gestion et d’exploitation», a ajouté M. Arkab.
Le guide de distribution couvre sept domaines principaux : l’électricité, le gaz, les ressources humaines, la communication, le commercial, le juridique ainsi que l’hygiène-sécurité-environnement (HSE).
Ce guide, qui inclut les évolutions techniques, normatives, réglementaires et technologiques dans la distribution de l’électricité et du gaz, vise à clarifier et codifier les procédures afin d’optimiser la gestion de la distribution dans ses différents aspects.
En marge de la cérémonie, M. Guitouni a déclaré à la presse qu’une nouvelle stratégie de son secteur sera dévoilée prochainement, et ce, après avoir validé les stratégies des groupes Sonatrach et Sonelgaz à l’horizon 2030. Cette nouvelle stratégie sectorielle vise à assurer, à long terme, la sécurité énergétique du pays, sachant que la croissance de la demande nationale dépasse les 6% annuellement, ainsi que des ressources financières suffisantes pour financer son développement.n