La question de l’infrastructure dans le tourisme demeure de la plus grande importance. Sans cet élément essentiel, aucune politique n’est possible en la matière, aussi généreuse soit-elle.

L’Algérie avec un territoire aussi vaste et une géographie aussi diversifiée se doit de se doter du meilleur cadre possible afin de booster ce secteur toujours en jachère.
Aujourd’hui, l’Algérie se caractérise par une offre touristique plutôt diversifiée. Avec un important potentiel d’attractivité à l’instar des grands sites naturels et culturels historiques exceptionnels, des grands complexes touristiques, des stations thermales et un littoral riche et varié s’étalant sur une bande côtière de plus de 1 200 km, il y a de quoi faire. Sauf qu’en face les prestations offertes sont loin d’être à la hauteur du touriste.
De telle manière que le visiteur autochtone s’en détourne préférant la Tunisie qui arrive, malgré les difficultés politiques liées à une transition difficile, à assurer un minimum. S’il est vrai que l’infrastructure touristique nationale s’est enrichie ces dix dernières années de quelques hôtels essentiellement dans les villes, les modes de gestion appliqués restent loin d’être appropriés. Beaucoup d’infrastructures semblent fonctionner selon un mode désuet qui rappelle les années soixante-dix.
L’objectif de faire de notre pays une destination touristique, qui a sa place parmi les pays qui comptent en ce domaine, est à l’évidence un pari difficile. Mais éminemment exaltant. Des formules originales et intelligentes devraient être mises en place pour l’amélioration de la gestion et la valorisation des professions du tourisme. Et du service, ce fameux Talon d’Achille passage obligé pour une prestation de qualité. L’exemple de pays comme l’Espagne, la Turquie et la Grèce est on ne peut plus patent. Ces pays sont devenus des géants dans le monde du tourisme d’abord grâce à leurs capacités d’accueil impressionnantes et la richesse des offres proposées. Dans ce domaine on le voit, il ne s’agit nullement de faire dans l’innovation. Il suffit seulement de copier.