La commune de Ras El Ma, distante du chef-lieu de Sidi Bel Abbès de 90 km au sud, vient de se doter d’une nouvelle gare routière qui s’ouvrira à 26 transporteurs entre bus et taxis collectifs.

Ces transports vont desservir plusieurs lignes inter-communes et le chef-lieu de wilaya Sidi Bel Abbès et même les lignes inter-wilayas, à savoir Saïda, Naâma, Tiaret et Tlemcen. La gare routière a connu un flagrant retard avant sa mise en fonction depuis la visite du wali de Sidi Bel Abbès à la localité où il a donné des instructions strictes pour l’ouvrir, afin de désengorger sensiblement la circulation routière de la ville et garantir aux voyageurs de meilleures prestations de service. Concernant la gestion de l’établissement public, les responsables de l’APC de Ras El Ma ont désigné une entreprise privée, qui a été retenue éligible. Une infrastructure qui dispose d’un bloc pour les voyageurs, d’une aire de stationnement pour les 26 bus et taxis inter-wilayas et inter-communes, des aires pour des taxis collectifs, d’un poste de police et des sanitaires, ainsi que des kiosques multiservices et restaurants, pour les usagers. Il est à noter que plusieurs gares routières et zones de stationnements réalisées dans plusieurs localités de la wilaya de Sidi Bel Abbès restent toujours non exploitées et ce à cause de l’abstention des opérateurs et même les APC, car la concession de la circulaire ministérielle des transports stipule que le gérant de la gare routière doit verser en contrepartie une redevance annuelle de 5% du coût de revient global de la gare routière, avait déclaré le responsable des transports, lors d’une rencontre de l’exécutif. n