La Fédération algérienne d’athlétisme (FAA) semble bien comprendre qu’il faut miser sur les «jeunes» pour que cette discipline retrouve son lustre d’antan. C’est pourquoi, les différents responsables à la Fédération algérienne multiplient les stages simultanés pour les jeunes talents.

Ainsi, et après un premier stage à Saïda, il y a eu deux autres à Béjaïa et Sétif avant l’actuel qui se poursuit à Biskra. C’est dire que l’on s’intéresse aux jeunes talents aussi bien à l’Est, à l’Ouest qu’au Sud du pays puis enfin au Centre à Alger.
Ainsi 25 jeunes talents dont 11 filles sont en stage qui a débuté le 22 décembre dernier en présence de M. Messaoud Khelil, membre du bureau fédéral de la FAA et qui prendra fin le 3 janvier prochain. Sur place à Biskra, M. Abdelaziz Djabourabi, un ancien international du saut en longueur, a rendu visite aux athlètes pour les assurer de tout son soutien pour la réussite de ce regroupement qui englobe, notamment, le vice champion olympique au JOJ de Buenos Aires, Mohamed Ali Gouaned et le médaillé d’or de marche aux JAJ d’Alger Saïd Khoufache. Tout ce travail de titan s’effectue sous la houlette du Directeur des jeunes talents sportifs, Tarik Kessai, et du Directeur de l’Organisation sportive de la FAA, Mourad Abdenouz, qui se déclarent d’ailleurs ‘’satisfaits’’ des conditions dans lesquelles se déroulent les stages. Les deux techniciens achèveront leur périple, ce dimanche justement par la visite du stage d’Alger et pour boucler
1 900 km en six jours.

Supervision du cross El Mokrani

En effet les deux techniciens ont ‘’avalé’’ près de 1700 km en quatre jours pour aller à Saida, Bejaia, Sétif, Biskra avant d’arriver dans la soirée de vendredi dernier à Bordj Bou Arreridj pour superviser, le cross El Mokrani, hier. Et justement à propos de cette 29e édition du cross El Mokrani à Bordj Bou Arreridj, il est utile de noter qu’elle est marquée par l’absence des internationaux retenus pour les championnats arabes de cross-country prévus le 5 janvier 2019 à Amman en Jordanie. L’absence des sélectionnés a été confirmée par un communiqué de la Direction technique nationale de la FAA qui n’autorise pas les qualifiés au rendez-vous arabes de prendre part à cette 4e étape du challenge national de la fédération. Stage à Zéralda par la suite… D’ailleurs, il est tout aussi important de rappeler que les athlètes qui représenteront l’Algérie sur le plan arabe, sont en stage de préparation depuis vendredi dernier à Zéralda pour une semaine. La DTN veut préserver les internationaux appelés à défendre les couleurs nationales, juste une semaine après le cross d’El Mokrani. Or, il faut bien reconnaître, paradoxalement, que l’absence des internationaux sera une occasion pour tous les autres crossmen de confirmer leurs talents et prouver, si besoin est, leur niveau. Ce qui permettrait d’attirer, par la même occasion, l’attention de la DTN. Et comme c’est la période des vacances scolaires, cela favorise bien un engouement certain. Il faut dire aussi que les responsables du cross d’El Mokrani, qui se déroulait hier au moment où on mettait sous presse, n’ont ménagé aucun effort pour réussir une bonne organisation de ce cross à Bordj Bou Arreridj. Enfin, tout cela montre la bonne stratégie optée par les responsables de la FAA pour dénicher les jeunes talents et les suivre pour en faire des futurs stars…