Le test était important aux yeux du coach Djamel Belmadi, et ses protégés de l’équipe nationale « A’ » l’ont réussi. Une courte victoire (0/1) contre le Qatar chez lui, jeudi, pour rester sur la dynamique des victoires enclenchée par les «A» et montrer que le label local peut dépanner dans l’avenir. Le driver des «Verts» a signifié à ses poulains qu’il y avait d’éventuelles places à prendre dans l’équipe première. C’était pour donner de l’intérêt à cette sortie face à « Al-Annabi » qui a tourné en faveur des Algériens dominateurs dans l’ensemble de la partie.

Baghdad Bounedjah a encore frappé avec les «Fennecs» et confirmé son flair de buteur sur une terre qatarie qu’il connaît très bien. Lui, le pensionnaire d’Al-Sadd qu’il pourrait quitter dès cet hiver en direction de l’Europe où son nom circule depuis quelque temps. On ne sait pas s’il ralliera l’Angleterre et Leicester City (Premier League) ou la France où l’Olympique Marseille recherche un attaquant de pointe. En tout cas, Baghdad sait déjà qu’il est une pièce maitresse dans les plans du driver de l’EN. C’est déjà ça. Lui et Youcef Belaïli, qui l’a servi pour inscrire l’unique but de la partie à l’heure de jeu (59’), étaient les deux éléments qui évoluent en dehors de l’Algérie que Belmadi a décidé de retenir avec 16 autres sélectionnés.
Dans cette rencontre contre le Qatar, qui disputera la Coupe d’Asie des nations (5 janvier – 1er février) aux Emirats arabes unis, Chetti et Benyahia se sont illustrés en défense. Pour preuve, l’arrière-garde a bien tenu contre les protégés de Felix Sanchez invaincus lors des 5 dernières rencontres et qui ont toujours marqué au moins un but à chaque match. Pour rappel, le Qatar s’était imposé face à la Suisse (1-0), l’Equateur (4-3), la Jordanie (2-0) et le Kirghizistan (1-0) avant de concéder un nul face aux Islandais (2-2).

Certains ont gagné du crédit
Nos «A’» viennent donc d’infliger le premier revers à la sélection que coachait Belmadi il y a deux ans de cela. Une performance qui redonne un peu de crédit aux footballeurs du cru qui ont toujours eu du mal à s’imposer dans la sélection fanion. Surtout que le successeur de Rabah Madjer sur le banc d’«El-Khadra» avait indiqué que c’est «une bonne opportunité de pouvoir démontrer leurs qualités et une opportunité pour moi aussi de voir à ce niveau ce qu’ils sont capables de faire.»
Avec ce résultat positif, nul doute que certains ont marqué des points. Surtout ceux qui étaient du voyage au Togo le mois dernier où l’EN s’était imposée 4 buts à 1.  Chita, aligné face aux Togolais le 18 novembre écoulé, a confirmé. Tout comme Meziane alors que le jeune Chetti, sociétaire de la JS Kabylie que Belmadi voit à l’œuvre pour la première fois, a livré une bonne prestation sur le flanc gauche. Néanmoins, dans ce secteur, il faut savoir que le revenant Ghoulam et le talentueux Fares, qui a bien palié l’absence du Napolitain quand il était blessé, sont les deux choix de Belmadi.
En tout cas, cette sortie dans le Golfe aura certainement permis à l’entraîneur des «Guerriers du Sahara» d’avoir une idée plus vaste sur les troupes. Un aperçu sur ce que la fusion entre les Verts évoluant en Europe et ceux qui se produisent en Algérie pourrait faire. Tout reste à voir.