On dit les « DAF » pour les déserteurs de l’armée française dans le lexique de la guerre d’indépendance. Ils auront été relativement nombreux, jeunes officiers, à rejoindre les rangs de l’ALN

et ils auront surtout joué un rôle décisif dans la formation et l’encadrement de ce qui sera connu comme «l’armée des frontières». Houari Boumediène prendra appui sur cette force pour asseoir son pouvoir. L’ANP, instituée en septembre 1962, est largement encadrée par les anciens DAF qui continueront à susciter les suspicions, notamment dans les rangs des officiers issus des maquis de l’ALN. Lors des travaux du Congrès du FLN d’avril 1964 d’Alger, Houari Boumediène montera au créneau pour prendre leur défense. Les DAF ont largement représenté la hiérarchie militaire et pris part aux enjeux du pouvoir à l’intérieur du système politique algérien.A. M.