La 27e édition de la Foire de la production nationale s’est clôturée hier. Le Palais des expositions des Pins-Maritimes (Safex-Alger) a accueilli pendant sept jours cet événement, marqué par un nombre impressionnant d’exposants tous secteurs d’activités confondus et n’a guère désempli, le public n’ayant cessé de grossir au fil des jours, avide de découvrir le « made in Bladi ».

Et le moins qu’on puisse dire de cette manifestation, c’est qu’elle a eu le mérite de faire l’unanimité chez les visiteurs. Tous ceux que « Reporters » a pu interroger tout au long de son passage aux stands et sur la grande esplanade de la Safex nous ont dit, avec beaucoup de fierté : « On est agréablement surpris par le niveau auquel l’industrie nationale est arrivée.» C’est d’ailleurs la même impression du Premier ministre Ahmed Ouyahia qui, à l’issue de l’inauguration, s’est félicité du niveau de qualité atteint par nos opérateurs économiques. Chose facile à remarquer tant la majorité des exposants n’ont pas lésiné sur les moyens pour mettre en évidence tout leur savoir-faire. D’autres exposants et non des moindres ont décidé de faire dans la promotion de leur produit en opérant des rabais sur les prix, ce qui n’a pas échappé aux visiteurs, pas seulement les curieux, mais aussi ceux à l’affût des bonnes affaires à réaliser créant ainsi des attroupements.
Un pavillon entièrement consacré à l’industrie mécanique
C’est en quelque sorte un salon de l’automobile à petite échelle qui a été organisé dans l’enceinte du pavillon « U » de la Société des foires et des exposions. Sur les lieux, les exposants pour séduire les visiteurs ont décidé de rabaisser leur prix à l’occasion de cette foire de la production nationale. Qu’on en juge : des rabais qui vont jusqu’à 230 000 DA pour la Renault Clio V made in Bladi qui, cerise sur le gâteau, est proposée selon un choix d’immatriculation, à savoir 2018 ou 2019. Même cas de figure chez le groupe Tahkout Manufacturing Commpang (TMC) qui a maintenu les «mégaspromos» proposées lors du Salon automobile «Autowest», qui s’est tenu dernièrement à Oran, sur la gamme Hyundai, tout en présentant ses modèles Suzuzki qui seront bientôt «made in Bladi». A travers ces promotions, que tout visiteur a pu facilement observer, une rude concurrence a commencé à s’installer entre les assembleurs automobiles en place en Algérie. Et à ce jeu, le groupe Sovac semble avoir pris une longueur d’avance avec son crédit monteur. Et pour preuve, en plus des habituelles remises sur la majorité des 15 modèles assemblés dans son usine de Relizane, le groupe propose des crédits à 0% sur la Seat Ibiza High +, proposée à 2 490 000 DA. Autrement dit, le client peut désormais obtenir un crédit sans aucun intérêt et sans frais de dossier, mais il devra verser un apport de 1 200 000 DA, le reste étalé sur une durée maximum de 60 mois. Toujours au sein du mini-salon de l’automobile, si l’on peut le qualifier ainsi, les visiteurs férus des voitures allemandes, ont découvert les modèles Audi que va prochainement commencer à assembler le groupe Sovac Production. Il s’agit des Q2, A3 Sportback et A3 Limousine. Enfin chez « KIA » et d’autres exposants, c’est la même stratégie d’exposition avec des remises proposées avec livraison immédiate. Comme on a pu le constater lors de notre passage au pavillon
« U », « Hyundai Trucks» proposait des vidanges gratuites.
Condor et Samsung innovent en matière de marketing
L’autre attraction de cette foire était perceptible du côté du pavillon abritant l’industrie de l’électronique et de l’électroménager, où chaque fabricant y est allé de sa propre stratégie pour convaincre le client visiteur. Mais c’est le numéro un du marché, en l’occurrence « Condor », qui s’est montré le plus déterminé à séduire le plus grand nombre de visiteurs. Comment ? Il a fait étalage de produits innovants à des prix très concurrentiels sur son espace, où il a la tradition d’exposer ses produits, c’est-à-dira au niveau de l’annexe du pavillon centrale de la Safex. Pour le détail, en ces lieux, les visiteurs ont ainsi découvert une gamme riche et variée de produits allant de la nouvelle série de téléviseurs LHD à celle des machines à laver, en passant par les réfrigérateurs, climatiseurs et cuisinières (gammes ventilées), sans oublier les nouveaux smartphones et les produits IT. Notons qu’à l’occasion de cette foire, le groupe
«Condor» a exposé pour la première fois les produits de la marque italienne Nardi. Spécialisée dans les produits encastrables, Nardi présentera ses nouveautés ainsi que ses solutions smart pour différentes bourses. Faut-il souligner que chez Condor on n’a cherché à créer une animation particulière sur tout l’espace d’exposition. En effet, des tombolas quotidiennes ont été organisées. De son côté, la marque « Samsung », pour ne pas rater sa participation à ce grand rendez-vous du « made in Algeria », a fait dans la séduction puisqu’il a exposé un large aperçu de ses produits électroménagers estampillés « Fabriqué en Algérie». En effet, Samsung a présenté ses téléviseurs, réfrigérateurs et machines à laver, fabriqués localement via son partenaire Bisma Distribution, dont l’usine est implantée à Annaba. Des modèles haut de gamme de Samsung qui sont désormais fabriqués en Algérie tels que les derniers modèles premium de téléviseurs dont le véritable Uhd 4k, le Nu7100. Ou encore, les réfrigérateurs, tous dotés de la technologie Twin Cooling, un dispositif de réfrigération capable de gérer indépendamment l’air froid diffusé dans la partie congélateur de celui présent dans la zone réfrigérateur, et son compresseur digital Inverter garanti 10 ans. Des avancées en la matière au grand bénéfice des foyers. On ne saurait quitter le stand de Samsung sans parler des téléphones. Les visiteurs ont découvert les dernières nouveautés de la gamme A, les Galaxy A6+.
Large éventail
de produits
Disons, également, que si les pavillons regroupant les opérateurs versés dans le secteur de l’automobile ou celui de l’électroménager ont été, certes, les stars de cet événement, d’autres espaces d’expositions ont, eux aussi, connu le plein de visiteurs notamment le dernier jour de la foire. En ces lieux, les professionnels de l’industrie du cosmétique, de l’habillement, du meuble et autres accessoires de la maison, et surtout de l’agroalimentaire, n’ont pas eu de répit tant les visiteurs voulaient en savoir plus sur les produits exposés. La liste serait trop longue pour citer toute la panoplie de productions du secteur d’activités diverses. Toutefois, on peut dire que les visiteurs ont découvert un large aperçu du potentiel de production nationale empreint d’un niveau de qualité qui ne souffre d’aucun doute. Notons, enfin, comme cela est le cas à chaque édition de la Foire de la production nationale, un pavillon a été réservé à la vente au détail. Et où, là encore, les exposants ont vu leurs chiffres de vente exploser dès les premières heures de la matinée de ce dernier jour de la foire. En somme, le « made in Bladi » n’est plus un slogan creux mais, bien au contraire, une réalité de terrain tout au bénéficie du consommateur, mais aussi de notre économie nationale, dont les acteurs veulent encore aller de l’avant. Nous le saurons à l’occasion de la prochaine édition de la Foire de la production nationale.