Le vice-ministre de la Défense nationale Ahmed Gaïd Salah a souligné, hier à Ouargla, «l’importance vitale» de la 4e Région militaire et le «rôle majeur» de ses unités, implantées le long des frontières dans la sécurisation du pays contre toutes les menaces.

« Votre rôle en tant que cadres, au niveau de cette région militaire frontalière et au niveau de toutes les régions militaires, est un rôle intrinsèque sur plus d’un plan, car le cadre est le superviseur principal dans les limites de ses responsabilités. Il lui revient de veiller en permanence sur ses subordonnés dans tous les domaines du métier militaire», a-t-il affirmé. Dans une allocution d’orientation prononcée à l’occasion d’une rencontre avec le commandement, les Etats-majors, les commandants d’unité et les responsables des services de sécurité, le général de corps d’armée a mis l’accent sur l’intérêt qu’il accorde personnellement au «rehaussement du corps de bataille des forces armées à des niveaux élevés et exceptionnels, à la hauteur des nobles missions assignées à l’ANP». Il soulignera «l’importance de réunir toutes les conditions propices et les moyens nécessaires permettant d’asseoir un climat adéquat pour une meilleure vie professionnelle prometteuse». Gaïd Salah estimera que « la formation et la préparation au combat pourront atteindre la finalité escomptée avec la participation d’une équipe d’encadreurs qui veille à la concrétisation de tous les programmes tracés pour l’année de formation et de préparation au combat». La responsabilité de l’aboutissement de ces démarches, a-t-il ajouté, «incombe à ces cadres chargés de cette noble mission.
Il notera que «le cadre représente l’exemple parfait pour l’ensemble de son entourage. Il doit être le modèle à suivre en termes de véritable patriotisme et de dévouement. Le cadre représente, en effet, le guide de ses subordonnés, il les protège et les assiste et veille au rehaussement de leur moral, de leur rendement professionnel et à la promotion de leurs conditions de vie et leurs relations sociales», soutiendra le chef d’état-major de l’ANP. Ce dernier notera que « le rendement du militaire est très lié à son état d’esprit moral», rappelant que le Haut-commandement de l’ANP veille « à réunir toutes les conditions et ce, au niveau de toutes nos unités implantées sur l’ensemble du territoire national ». Lors de sa visite dans la 4e Région militaire, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, a également inspecté quelques unités de la Région et a inauguré de nouvelles structures.
A l’entame et à l’entrée du siège du Commandement de la Région, le général de corps d’armée a observé, en compagnie du général-major Hassan Alaïmia, Commandant de la 4e Région militaire, un moment de recueillement sur l’âme du chahid Chihani Bachir, dont le nom est porté par le siège de la Région, et a déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commémorant sa mémoire et récité la Fatiha pour son âme et celles des valeureux chouhada.
Le général de corps d’armée a procédé, en outre, à l’inauguration de quelques structures administratives à l’instar du nouveau siège du commandement de la Région qui dispose de toutes les commodités de travail confortable.
Il a inauguré l’hôpital militaire régional universitaire (140 lits) devant réunir presque toutes les spécialités médicales et dont la réalisation s’inscrit dans le cadre de la politique de santé adoptée par l’ANP, afin d’assurer tous les soins médicaux aux personnels de la Région et à leurs familles et ce, sans recourir aux déplacements vers d’autres établissements hospitaliers du pays. n